Aller au contenu

Scratch Building De L'emo


Invité BEL32

Recommended Posts

  • Réponses 89
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

  • olivierFRA100

    11

  • joseph

    8

  • Rawouete

    8

No souci pour le Regatta avec du lipo 2 éléments 7.4v, le système UBEC intégré délivre environ 5volts au récepteur et donc au servo de barre, une seule batterie légère pour l'ensemble, que du bonheur :) 3 ans sans aucun souci (et sans graisser, mais je ne navigue pas en eau salée pour l'instant)

Le RMG est plus lourd 134g contre 90g pour le regatta, plus rapide (voire violent), pas facile à programmer(je crois qu'il vaut mieux programmer tout sur l'émetteur), plus cher, plus adapté au M (ou plus grand)je pense. Par contre le Regatta face a un bon treuil à bras, faut voir ;)

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'ai flingué l'électronique de 2 régata, 3 si je prends en compte l'électronique de rechange fournie par Graupner. en 6v, avec 5 batons NiMh. Apres ça j'ai piqué l'électronique sur des servos chinois pour réparer. Maintenant j'utilise avec bonheur le treuil EURGLE

Il faut dire que je navigue beaucoup en loisir avec des temps sur l'eau de 1 à 3 heures sans arrets qq soit le temps. Rien à voir avec la navigation en régate laquelle est cool pour le matériel sauf que les pannes arrivent ce jour là. (Loi de Murphy ou loi de l'emmerdement maximum)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lesnicolas

Merci pour toutes ces infos, pas simple de s'y retrouver pour le néophite! On va opter pour une Spektrum DX6i, un winch Hitec HS5755 (tout sous le pont avec le "wheel-system-machin-de-SAilsetc), un Futaba S3014 pour le safran, le tout alimenté par un pack 6 volt 1600 mah. Cela va le faire ?

:blink:

Au rayon "cela ne l'a pas fait": les kits 1 et 2 sont bien arrivés de chez HouseMartin. Cherchez l'erreur ! :angry:

4452055756_e585ecde23.jpg

Le pont a été démoulé. Nickel sauf les bords qui sont ressortis plein de plis, bosses, fosses et creux. On a retaillé tout cela, repositionné dans le moule (préalablement re-ciré) et on a ajouté de nouveaux bords tout beaux. Sans le vide cette fois. Super, restera un peu de cosméto. En passant, le tissu d'arrachage garantit un aspect rugueux et très accrocheur à l'époxy, ce qui facilite les collages ultérieurs. Encore merci MKL.

4451284423_38b8216880.jpg

4452062592_bff4da9f4d.jpg

Voilà la liste de matériel commandé:

Sailsetc

35-020 Eyebolt (4x)

35-flat Eyebolt, flat sides (6X)

52MT Mainsheet post, with metal trunking

54 screw top pot

54L pot lid

57B Bowsies (2X)

68c Tiller arm, plastic with metal collar

86 tapered bung (2X)

87j clip hooks

144T Mast/deck screw adjuster

E10 Elastic

DP-W Deck patch material

200-024 Ballast, bulb, 2.4kg

67F Drum for Hitec sail control servo

63 Single block, for deck mounting (2 x !)

67j Tension spring

61b Single block, with shackle

52a Fairlead, PTFE (2 x !)

D75 dyneema

D30 dyneema

W060 Flexible stainless steel wire (2x !)

46b ring (2x !)

Vous comprendrez que l'on a renoncé à fabriquer le lest. On va déjà finir fauchés (à peu près 250 euros pour la liste ci-dessus; plus ou moins 250-300 pour l'équipement radio), manquerait plus que l'on se choppe le saturnisme ! ;)

Le fiston a sorti son Korrigan et est allé bousculé la moyenne d'age de la première manche du challenge Eole. Cela n'a pas bousculé des masses! La radio a semble-t-il rendu l'âme. Achat d'une Spektrum D5x sur le chemin du retour.

4451283279_81ecb8f7b0.jpg

Peu de bonnes nouvelles en fin de compte si ce n'est que le premier EMO sur l'eau semble faire des flammes. :rolleyes: :rolleyes:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...
Invité Lesnicolas

A la dérive !

L'inévitable escapade sports d'hiver à Pâques, les hoquets du Korrigan, la démission du gouvernement Belge, l'invasion de guêpes dans l'atelier (véridique), le moins que l'on puisse dire est que le sort s'acharne.

Visite à Val Provoost à la frontière Hollandaise. Super sympa! Une caverne d'Alibaba avec des IOM partout, dont une bonne dizaine en construction! Elle nous a refilé des tonnes de bons conseils...et le mato Sailsetc tant convoité. Au même rayon "gentils-petits-gars-de-la-marine", HouseMartin nous a livré les voiles manquantes, avec un jeu C gratuit pour s'excuser (voir posts précédents).

Le profil de notre précédente dérive était effectivement "bof" pour reprendre l'expression de Golem. On a donc tout repris à zéro. Explications:

1. La dérive a été redessinée dans Rhino, avec notre fameux profil secret sensé péter l'enfer aux grands angles et aux faibles nombre de Reynolds. Tout cela ne veut probablement rien dire mais qu'à cela ne tienne! 6 mm d'épaisseur au niveau de la coque, 4 mm en bout de dérive. La dérive a été débitée dans Rhino en tranches de 0.1 mm d'épaisseur, imprimées sur A3, et découpées. Les tranches ont été enduites de résine epoxy et empilées soigneusement de façon à reconstituer les demi-dérives. Le tout est mis sous vide pour assurer que l'ensemble reste bien plan durant la prise de la résine.

4476604325_2fbc8f253e.jpg

2. Les deux demi-dérives sont poncées, mastiquées, poncées, mastiquées...puis peintes et cirées à la cire de démoulage.

4544277452_96c332e1d6.jpg

3. Fabrication d'un moule au départ des deux demi-dérives fixées au double-face sur le plan de travail. Trois couches de mat 300 g/m2. Le moule est finis par un léger ponçage 600 à l'eau.

4544280888_fac67019a1.jpg

4. Moulage avec trois couches de tissu carbone 200 g/m2, deux couches disposées à 45°. Ensuite le vide. Pas du tout pour une question de poids mais pour assurer que le tissu épouse bien les formes/coins/recoins du moule, et assurer que les trois couches de tissus se solidarisent au mieux.

4543650277_576c41613c.jpg

5. Après démoulage, les demi-dérives sont repositionnées dans le moule pour faciliter le ponçage. On s'arrête quand la cale à poncer commence à sortir du rouge !

4543652823_93c0b61790.jpg

6. Les deux demi-dérives sont collées (provisoirement) à la cyano.

4544286084_f51d3f39e4.jpg

7. Les bords de fuite et d'attaque sont recouverts de tape. La dérive est fixée sur un mini-banc de travail réalisé pour éviter tout phénomène de voilage. La dérive est ensuite remplie de tiges de carbone de 3 mm de diamètre avant de couler de l'époxy-micro-ballon. A priori, on devrait gagner en poids en surtout en rigidité.

4567280221_18eb5be36c.jpg

8. Ponçage au 100 puis 600 à l'eau. Colmatage de quelques défauts à l'aide de résine époxy, puis re-ponçage. Voilà. Il restera à mettre aux dimensions, à équiper d'une tige filetée, à fixer au bulbe. On a presque envie de la garder en "finition carbone", non?

4567912976_f65d0bc579.jpg

Pour les observateurs, près d'un mois de travail pour cette dérive! Reste le puit de dérive, le puit de mat, les renforts, le pont avant, les platines de servo, l'assemblage du gréement,....

A+

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Membre Association 2021
olivierFRA100

Ca ce n'est pas de la construction de débutants ! Bravo !

Maintenant vérifier la raideur en flexion et en torsion, et tester sur l'eau !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
Invité Lesnicolas

Six mois que nous avons commencé! D'accord, on pinaille, mais quand même...

La dérive a été mise à dimension et sa tête a été équipée d'une tige inox de 4 mm. Pour sécuriser la tige et éviter une mauvaise surprise, on a noyé un boulon dans la dérive. On s'est inspiré du système de Sailsetc. Une petite photo vaut mieux qu'une longue explication.

4592081856_196dfe45c9.jpg

La tête de dérive a été emballée d'une couche de tape et le tout a été abondamment ciré. Deux couches de tissu de verre 200 g/m2 ont été moulées autour. Un coup de mini-disqueuse et voilà un puit de dérive. A l'aide des couples, on a fabriqué des renforts pour le puit (basla en sandwich entre deux couches de 200 g/m2). Et enfin un petit "chapeau" qui viendra se coller ultérieurement au pont. Reste à coller à la coque avec de la résine/microballon.Photo !

4591467719_12148533ab.jpg

Pour mettre tout cela d'équerre, on a bricolé un banc de travail avec de la récup'. Probablement exagéré comme d'habitude mais on ne se refait pas! Quelques heures de niveau laser, fil à plomb et niveau à bulle. On devrait y être maintenant. La tête du safran a été ajustée à la coque.

4592085090_90e867b394.jpg

4592084042_1d87fea2e7.jpg

4591463315_3ecf497c2b.jpg

Toujours pas de nouvelles de Kbits (UK) pour le matériel radio. Il a dû nous repérer et se dire qu'il avait tout son temps....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rémi Brès

Si je peux me permettre...

Tes renforts latéraux entre le puits et la coque ne serviront à rien une fois que le pont sera en place. Au pire, il te feront des points durs sur la carène, toujours néfastes en cas de choc.

Rémi Brès

créateur de focs pas beaux qui font dégueuler les grand voiles

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lesnicolas

Si je peux me permettre...

Tes renforts latéraux entre le puits et la coque ne serviront à rien une fois que le pont sera en place. Au pire, il te feront des points durs sur la carène, toujours néfastes en cas de choc.

Sûr que tu peux te permettre ! Ce n'est que sur base de tout vos conseils que nous pouvons avancer.

En fait, l'idée de ces équerres était pompée du tutoriel de navimodelisme. Il justifie d'ailleurs la raison de ces renforts. Pas de doute, je peux les virer?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rémi Brès

pense à la façon dont va forcer cette section de coque en navigation : il n'y a aucun effort qui justifie ces renforts

par contre, si tu veux blinder la section, tu peux trianguler les renforts de cadènes en les reprenant en bas du puits de mât par une liaison qui travaillera en traction

structure2a.jpg

Rémi Brès

créateur de focs pas beaux qui font dégueuler les grand voiles

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello

Je pense qu'il serait plus raisonnable de "fixer" les livets de pont et de mettre des faux barrots, la coque telle quelle reste très souple et y chercher des références d'alignements reste un peu hasardeux. Il est possible de prendre comme base de chantier d'alignement une plaque évidée à la dimension du livet de pont, de la caler au niveau et de descendre tous les alignements au fil a plomb

Bonne continuation

Raw

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Membre Association 2021
olivierFRA100

pense à la façon dont va forcer cette section de coque en navigation : il n'y a aucun effort qui justifie ces renforts

par contre, si tu veux blinder la section, tu peux trianguler les renforts de cadènes en les reprenant en bas du puits de mât par une liaison qui travaillera en traction

+1

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La bible de navimodélisme a le très grand mérite d'exister.

Cependant, une approche plus mécanique des structures d'un voilier permet de se passer de la plupart des renforts qui ne sont que la transposition de ce qui se fait en "gros"

Très peu de voiliers ont ainsi une dérive qui est reprise sous le pont, histoire de savoir en face de qui on mange dans le carré!

Rémi Brès

créateur de focs pas beaux qui font dégueuler les grand voiles

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ricou

Salut

Un collage de renforts entraine souvent une deformation de la stratification sur laquelle il est fixé . Il doit s'agir du retreint de la colle qui "aspire" avec elle le support . Ca crée comme une depression si le support est souple.

Assez grand et collé en travers de l'ecoulement , le resultat sur ta carène risque de te mettre la haine ...

Ricou

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Rémi,

une question, c'est une photo de l'ancien TOPIKO de Yann et si oui je suis preneur d'autres photos.

Merci d'avance.....

Pour les Nicolas, encore Bravo pour le travail effectué,vivement les photos du bâptème de l'eau :)

Bon courage,

Olivier.

SANS BATEAU POUR LE MOMENT

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lesnicolas

Fort de vos conseils, nous avons viré l'essentiel du foutu renfort (à grands coups de Dremel vengeresse). Un puit de mat a été fabriqué. Deux couches de 200 g/m2. Le bas est traversé d'une tige inox de 3 mm sur laquelle viendra s'emboîter le pied de mat. Cela aidera au positionnement du mat et surtout évitera que ce dernier ne vienne poinçonner la coque. Idée pompée au Korrigan. Le puit est aussi équipé d'un morceau de corde à piano comme suggéré par Rémi. Des boucles sont façonnées aux deux extrémités de la corde à piano, elles émergeront du pont et serviront de cadène pour la fixation des ridoirs. Trop de mots étranges qui ne faisaient pas partie de notre vocabulaire hier.

4603845905_0bed9b2f12.jpg

Fixation du livet de pont. Quelques barrots provisoires également (pas visibles sur la photo). Rawouette avait raison, cela donne un ensemble plus "stable" pour prendre tous les repères. Le puit de mat est ainsi fixé à la coque. Idem pour le tube de jaumière (aluminium).

4618967139_df7759ef25.jpg

Le pont arrière est percé. Un orifice pour laisser passer la tige filetée de la dérive. Un autre pour laisser passer le puit de mat. Un autre pour laisser passer le tube de jaumière. Enfin, les orifices pour les cadènes-de-la-triangulation-de-Rémi. Essai de positionnement du pont sur la coque de quoi se rassurer du bon alignement du tout.

4603851511_1c3b884d33.jpg

Angoisse. La coque et le pont arrière font ensemble un bon 550 g. Aïe, il manque encore le pont avant, le pot pour la batterie/récepteur, le post, l'accastillage, l'apprêt, et la peinture. Anders Walin renseigne 623 gr total pour tout cela sur son Italiko. D'un autre coté, il a dû ajouter 120 gr de poids correcteur, nous, on s'en passera! Tout cela va quand même nous amener à lorgner du coté des servos winch poids plume (ex. Hitec HS7955, 65 gr). Moralité, si on tire une autre coque par la suite, on fera plus léger que nos deux couches de 200 g/m2, on évitera les zones de chevauchement du tissus, les collages à l'époxy se feront au compte goutte, exit aussi tous les renforts à la noix. GARDER la balance à l'oeil lorsque vous construisez !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Anders sur son italico était a 145 grammes en nimh ; en li-po tu peu gagner 100grammes ! mais si tu utilise un treuil a bras hitec il faudrait mettre un régulateur. ;)

charles drapeau (14ans)

jeune navigateur vendéen qui pratique le 420 en compétition

FRA 03

Mk8 et Best

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et le prochain, fais le avec 2 couches (3 en partie centrale) de taffetas 100 g/m², ça allègera copieusement l'ensemble

Rémi Brès

créateur de focs pas beaux qui font dégueuler les grand voiles

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lesnicolas

On va maintenant attendre les servos avant de poursuivre l'équipement de la coque. Question: où placer le point d'écoute par rapport au mat ? :unsure:

Autre chose, le fameux pot, doit-il rester amovible de façon à pouvoir faire sécher facilement l'intérieur du bateau ? J'imagine que l'on ne s'amuse pas à enlever chaque fois les patches. Dans le cas où le pot est laissé amovible, comment éviter les infiltrations ?

Décision est prise de s'attaquer au pont avant. Les couples crées dans Rhino ont été collés puis ont été lattés (balsa 3 x 7 mm). Ponçage, enduit de carrosserie, ponçage, reenduit, reponçage. La routine. Un nez a été confectionné dans un bloc de balsa et collé à la coque avec du double-face. L'intention est que le moule "déborde" un peu du pont, que l'on se soit pas trop juste,... enfin bon, débrouillez-vous pour comprendre ! Enfin, un coup de couleur en bombe.

Nous lui trouvons une superbe gueule à notre pont ! D'un autre coté, c'est toujours ce que disent les jeunes parents.... :rolleyes:

On attend la livraison du gelcoat pour continuer.

4618964031_aec3539b3e.jpg

4630165104_a99bafe750.jpg

4630167210_75a375edf9.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lesnicolas

Arrivée par la poste du gelcoat. Version "Hulk-a-encore-vomis-son-déjeuner". Une chose est sûre, le bâteau ne sera pas peint en vert. Le dernier commentaire de Rémi et nos angoisse de surcharge pondérale nous ont amené à opter pour 1x80 g/m2 plus 1x165 g/m2. Résultat: un pont avant qui sort à 35g. Lesnicolas sont satisfaits.

4649186997_b632ce0c1c.jpg

4649806368_aa9c688a30.jpg

4649189451_dc224f86a5.jpg

4651620431_abf36d881c.jpg

On a dû dégraisser le lest Sailsetc. Plutôt que forer bêtement des trous, on a préféré le poncer jusqu'à obtenir le poids désiré. Tant qu'à faire, autant diminuer la surface mouillée.

On a les servos, l'accastillage (Sailsetc, PG) et les gréements HouseMartin. Il n'y as plus qu'à assembler tout ce joyeux fourbi!

4649804630_8e60fc7318.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...
Invité BEL32

Un peu de tout.....

Le pont a été percé de façon à accueillir le pot RC. Un manchon a été fabriqué avec deux couches de 160 g/m2, puis collé à l'époxy dans le pont.

4651617927_39c9b96efa.jpg

Un tableau arrière a été collé. L'étanchéité de la coque a été testée question de s'assurer que le puit de dérive et le tube de jaumière ont été correctement collés.

4714717823_239654ebd7.jpg

Suite aux précieux conseils d'OlivierFra100, on s'est lancé dans la fabrication d'un tube pour l'écoute de foc. Une baguette de 6 mm de diamètre, un peu de tissu de verre, de l'époxy, et zou. Pour se faire plaisir, après polymérisation, on a mis le tube 2h à 60°C. On voulait aussi "se faire" un post-curing. Je ne sais pas si c'est lié, ou si c'est une impression, mais le tube est ressorti en béton ! L'extrémité du tube (coté quille) est traversé par une tige inox 1.25 mm sur laquelle se nouera le cable d'écoute.

La coque a été percée puis le tube a été collé à l'époxy-microballon. Après beaucoup de réflexion, on lui a donné un angle comme décrit sur le site de Gilbert Lester. On a aussi retravaillé le positionnement des cadènes (pont avant), les distances bome-pont, etc...en fonction des côtes des rigs HouseMartin. On a eu recours à la feuille de calcul fournie sur le même site. Si j'ai bien compris, l'idée est d'avoir le foc et la grand voile qui atteignent 45°C en même temps.

4715360716_f1132bbb14.jpg

4714720367_575f090715.jpg

4714721597_edcd4471bf.jpg

Fixaton du point d'écoute. On s'aide maintenant par un niveau laser pour aligner nos bidules.

4715363464_335e2560ab.jpg

On s'attaque aux platines servo et au pont avant. Pincez-nous, on commence à voir la fin de cette interminable aventure !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lesnicolas

Mettant à profit le grand calme ambiant (tout le forum a l'air de dormir ! Ou c'est la concentration de la compétition ?), on continue la collection de petits-machins-bidules-brols nécessaires pour compléter l'équipement de la coque.

Je sais on fait encore long mais il n'y a guère de détails sur le web sur toutes ces petites étapes. Donc il vous faudra encore subir:

Fabrication d'un renfort qui vient se coller sur le tube d'attache de foc. Ce renfort soutient le pont avant. Les boulons des cadènes sont collés à l'époxy (pas visibles sur la photo). Une petite plaque perpendiculaire au renfort accueille une poulie simple. Quelques évidements pour alléger. On est toujours dans notre crise Weightwatcher...

4730739973_3dab522c3f.jpg

Cale d'étambrais mise en place, via un petit bout de tube d'alu. La lassitude, la fainéantise, l'aspiration de voir la fin du tunnel, allez savoir, ont fait que l'on a lâchement acheté la "Fairlead bracket moulding 67G" de chez Sailsetc, la pièce par laquelle passeront tous les cables d'écoute, élastiques, ficelles et autres. Probablement un luxe dont on aurait pu se passer. Le fil visible est juste provisoire, pour s'assurer que tout circule librement.

4730741197_09128ae561.jpg

La platine de servo est par contre faite maison. Il s'agit d'une structure en T qui s'appuie sur les flancs et le fond de la coque. Également avec quelques évidements. On a finalement opté pour le HS5485HB (6.4 kg, 0.17 sec/60° en 6 volts, 45g) comme servo de safran. Et le HS7954SH comme winch (24 kg et 0.15 sec/60° en 6 volts, 65 g). Pas cher, super léger, apparemment pas mal puissant. On verra. Le tout est un peu à l'étroit entre le puit de dérive et le point d'écoute. Il faut dire que le tambour de Sailsetc est fichtrement encombrant (10 cm de diamètre). Cela nous obligera à positionner le pot RC en arrière du point d'écoute. Pas conventionnel mais pas le choix !

4730742203_3f370ace30.jpg

Les cadènes sur le pont avant, avec la sortie du tube de foc en angle.

4731386560_8f3fe6f896.jpg

La sortie d'écoute sur le pont avant, deux cadènes faites maison pour les jeux 1 et 3. La cale d'étambrai avec les découpes nécessaires dans le pont.

...Plus près de toi mon Dieu, plus près de toi....

4731387554_c3c8b15501.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Membre Association 2021
olivierFRA100

Il y a à priori un gros soucis, j'ai l'impression que la poulie est centrée sur le servo alors que le principe est de la décaler, pour ne pas avoir de soucis pour border au près.

Je dis gros soucis car si tu l'excentres elle prendra plus de place...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lesnicolas

Il y a à priori un gros soucis, j'ai l'impression que la poulie est centrée sur le servo alors que le principe est de la décaler, pour ne pas avoir de soucis pour border au près.

Je dis gros soucis car si tu l'excentres elle prendra plus de place...

ET M@#?%$% !!!!!!!!! C'est peut-être juste une impression mais le chemin semble long pour faire partie du club des constructeurs/préparateurs d'IOM ! :(

Ton impression est confirmée ! A notre décharge, le document sur le site de Sailsetc ne mentionne rien à ce sujet. En regardant de plus près, de très très près, en effet, ils ont légèrement décalé le tambour sur le dessin. Ils auraient pu être plus explicites ! On a reçu avec le tambour un document identique, avec une petite modif'. Ce dernier stipule que l'on peut centrer ou pas (si on veut plus de puissance à certains angles). "..to be mounted centrally on the servo or to be offset to give more holding power at certain angles". Sur ce document, le dessin montre le tambour centré sur le servo !

Tu dis bien en parlant de gros soucis. Je ne vois pas comment changer cela sans virer la platine servo et le point d'écoute, pour recommencer à zéro. Au minimum, changer la position su servo sur la platine et reculer significativement le point d'écoute, donc reculer aussi le pot RC. C'est à dire remouler un nouveau pont ! :(

Cette fois l'adversité risque d'avoir le dessus sur lesnicolas ! Quel genre de soucis on pourrait avoir en bordant au près ? Vos conseils ? L'option je-jette-tout-et-je-recommence nous laisse moyennement enthousiastes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

Il vous reste combien de place côté tribord le long de la coque pour la poulie ? S'il en reste, vous décalez de ce côté et vous mettez juste un guide écarteur du côté du puits de dérive, je suppose qu'il faut de toute façon un ressort sur le circuit fermé pour absorber la différence de développement ?

Le risque de laisser tel quel est de ne pas avoir assez de puissance pour border à fond et consommer plus de jus car le servo va peiner plus en permanence au près

Mais bon je ne suis pas un spécialiste du circuit fermé, dîtes mois si je raconte des bêtises :D

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...