Jump to content

Quelle est la limite pour réparer ?


Guest

Recommended Posts

Bonsoir a tous,

Question super simple j imagine mais qui n'a pas trouvé de réponse au club :

Quand un bateau doit il réparer ?

J imagine des que possible.

Est ce que des que possible oblige avant le passage de la prochaine marque ?

Si non quelle est la limite ?

On peut contester, mais si après réflexion ( par exemple une avance confortable ) on decide de réparer, le peut on ?

Merci a tous

Link to comment
Share on other sites

Comme Babette te le dirais, dès que possible, c'est de suite, car risque de faire deux tours si umpire.

Si tu es dans la meute au près par exemple, et bien tu ouvres tes voiles pour les laisser passer et tu fais ton tour ( empannage + virement si tu préfères) sans gêner le monde.

Si par hasard, tu répares très vite avant le bateau pénalisé, et ben tu ouvres tes voiles après réparation pour le laisser passer avant de repartir.

Link to comment
Share on other sites

Et parfois "plus que de suite", je me souviens du dernier CF où j' ai à peine dit " je m' écarte pour réparer"; car j' étais au milieu de la flotte; que j' ai pris Umpire deux tours. :blink:

CVSQ TEAM 2019

Link to comment
Share on other sites

Dans les RCV il est écrit :

44.1 Effectuer une pénalité

Un bateau peut effectuer une pénalité de deux tours quand il est susceptible d'avoir enfreint une règle du chapitre 2 alors qu’il est en course ou une pénalité d’un tour quand il est susceptible d’avoir enfreint la règle 31. Les instructions de course peuvent spécifier l’usage de la pénalité en points ou quelque autre pénalité. Cependant,

(a) quand un bateau est susceptible d’avoir enfreint une règle du chapitre 2 et la règle 31 dans le même incident, il n’a pas besoin d’effectuer la pénalité pour l’infraction à la règle 31;

(B) si le bateau a causé une blessure ou un dommage sérieux ou obtenu un avantage significatif dans la course ou la série grâce à son infraction, sa pénalité doit être l’abandon.

44.2 Pénalité d'un tour et de deux tours

Après s'être largement écarté des autres bateaux aussitôt que possible après l'incident, un bateau effectue une pénalité d'un tour ou de deux tours en faisant rapidement le nombre voulu de tours dans le même sens, chaque tour comprenant un virement de bord et un empannage Quand un bateau effectue la pénalité sur ou près de la ligne d'arrivée, il doit se trouver entièrement du côté parcours de la ligne avant de finir

donc effectivement il faut ,soit s 'écarter de la ligne de passage des autres bateaux ,soit attendre de pouvoir se dégager sans géner car il y a risque de prendre une autre pénalité .

Pour assoir leur autorité et calmer les concurrents , certains arbitres et en particulier les UMPIRES, habitués à des réponses rapides sur l 'eau ,dépassent leurs prérogatives en ne laissant pas le temps de répondre , sutout quand le coureur annonce son intention de s'écarter , ce n 'est pas la peine de lui mettre 2 tours il va déja perdre beaucoup de temps à attendre suivant le cas , cela fait râler meis c 'est l 'arbitre et il est possible de protester contre lui ( le résultat ne sera pas obligatoirement celui espéré ), mais il faut savoir aussi que certains coureurs attendent le dernier moment pour faire leur pénalité et cela est aussi passible de sanctions .

Les textes en rouge sont trés subjectifs car soumis à l 'apréciation de chacun , on peut faire un tour de pénalité sans s 'écarter de la ligne de course si on est sûr de ne géner personne et cela tout de suite comme on peut être obligé de s'éloigner ou d 'attendre car d 'autres bateaux arrivent , la difficulté , souvent , est l 'éloignement qui ne permet pas une bonne estimation de ce que l 'on va faire aussi il ne faut pas se tromper quand on va faire quelque chose car une nouvelle sanction peut tomber et être soumis à la vindict des coureus suivants .

Il faut savoir aussi , que certains coureurs , mal classés voir très très très mal classé au CN ( certains me comprendrons ) effectuent une pénalité et quand tu le voit tu demandes pourquoi et la réponse est souvent "" j 'ai touché la bouée "" Haaaaaa si tous faisions pareil , que le monde de la voile serait beau ....................................................

Le KORRIGAN c 'est flippant .

Link to comment
Share on other sites

Guest Eric 10

Bonsoir a tous,

J imagine des que possible.

Est ce que des que possible oblige avant le passage de la prochaine marque ?

Merci a tous

Oui, il est trop facile de rentrer dans la paquet avant le passage de la marque, de contourner la marque et de réparer quand il n'y a plus de problèmes.

Link to comment
Share on other sites

Effectivement rien en spécifie dans les RCV que si un contact à lieu pas loin d 'une bouée il n 'est pas possible d 'effectuer la pénalité aprés cette bouée mais comme déja écrit les mots " aussitôt que possible " restent subjectifs au gré de l 'umpiring, mais dés que possible reste bien français et il faut pas abuser des termes et attendre l 'arrivée pour effectuer une pémalité alors que le contact à eu lieu sur les premiers bords et évidemment un contact à une marque ne doit pas souffrir q'une réparation aprés la marque suivante .

Un gain de place ou avantage concernait la règle :

31 ABORDER UNE MARQUE

31.1 En course, un bateau ne doit pas aborder une marque de départ avant de prendre le

départ, une marque qui commence, délimite ou termine la section du parcours qu’il est

en train d’effectuer, ou une marque d’arrivée après avoir fini.

31.2 Un bateau qui a enfreint la règle 31.1 peut, après s’être nettement écarté des autres

bateaux aussitôt que possible, accepter une pénalité en effectuant rapidement un tour

comprenant un virement de bord et un empannage. Quand un bateau effectue la

pénalité après avoir abordé une marque d’arrivée, il doit revenir entièrement du côté

parcours de la ligne avant de finir. Cependant, si un bateau a obtenu un avantage

significatif dans la course ou la série en abordant la marque, sa pénalité doit être

l’abandon.

règle qui a été modifié :

31 Aborder une marque

En course, un bateau ne doit pas aborder une marque de départ avant de prendre le départ, une marque qui commence, délimite ou termine la section du parcours qu’il est en train d’effectuer, ou une marque d’arrivée après avoir fini.

et concerne toujours la règle :

44.1 Effectuer une pénalité

(b si le bateau a causé une blessure ou un dommage sérieux ou obtenu un avantage significatif dans la course ou la série grâce à son infraction, sa pénalité doit être l’abandon

traite d 'avantage .

De toute façon un jury peut infliger une pénalité ou un redressement s 'il estime qu'une action à perturber une course .

Le KORRIGAN c 'est flippant .

Link to comment
Share on other sites

Guest Eric 10

Je ne crois pas que ce soit spécifié dans les règles.

Un gain de places important a cause d'une faute commise est un autre problème.

Tu as raison mais tout reste à l'appréciation de l'arbitre même sans Umpyring donc attention, en cas de protest, un juge pourra toujours dire que la réparation a été faite trop tard ...

Link to comment
Share on other sites

Un point bien éclairci et je vous en remercie .

Dernier cas de figure :

Si Je proteste la faute, mais la répare finalement avant l arrivée, y a t il double pénalité ?

En fait n ayant que peu d expérience vrc je ne sais pas si l arbitre tranche en direct a l oral.

On reste dans le doit de contester ? Peut on changer d opinion.

Link to comment
Share on other sites

si tu protestes , tu ne dois pas faire de réparation si tu es sûr de toi , à partir du moment ou tu répares tu reconnais ta faute , si l 'action a eu lieu au départ et que tu répares à l 'arrivée tu es susceptible de voir s' agraver ta faute .

Un arbitre en arbitrage normal ne tranche pas en oral , il annonce ce qu 'il a vu, le note puis quelque part pour simplifier , protest lui aussi en arbitrage direct il annonce le fautif qui a le droit de protester quand même , mais !!!!!

On reste dans le doit de contester ? Peut on changer d opinion
oui mais voir plus haut

Le KORRIGAN c 'est flippant .

Link to comment
Share on other sites

Dans la pratique un concurrent n'ayant pas réparé est considéré par certains skipper comme fautif et non prioritaire , dans tous les cas

et ils en profitent pour te faire dégager et t'obtenir une deuxième pénalité.donc, répare dés que possible pour récupérer une légitimité.

"C'est le temps que l'on passe pour les choses qui fait le prix des choses" Le Petit Prince, Antoine de St-Exupéry...

Denis ;Club: CVSQ (78012) ; FRA 45 ; freq: 2.4 ghz ;Korrigan:N°909; licence:1288430Q

Link to comment
Share on other sites

  • Membre Association 2022

Dans la pratique un concurrent n'ayant pas réparé est considéré par certains skipper comme fautif et non prioritaire , dans tous les cas

et ils en profitent pour te faire dégager et t'obtenir une deuxième pénalité.donc dés que possible pour récupérer une légitimité.

N'importe quoi !

Tu dois t'écarter pour réparer, mais tant que tu ne fais pas ta pénalité tu restes un bateau comme les autres.

Par contre quand tu tournes effectivement tu n'es plus prioritaire, donc il faut bien s'écarter.

Link to comment
Share on other sites

  • Membre Association 2022

Dans la pratique un concurrent n'ayant pas réparé est considéré par certains skipper comme fautif et non prioritaire , dans tous les cas

et ils en profitent pour te faire dégager et t'obtenir une deuxième pénalité.donc dés que possible pour récupérer une légitimité.

:huh::huh:

C'est à dire ?

Pierre
Yacht Club de la Martinique (YCM) 9M104 - Ligue 26

0488366Q

Venti...someday but soon now.

FRA 33 - 2.4 Ghz

JN - CCR

Link to comment
Share on other sites

Denis,

C'est exactement ce que Didier, Pascal et moi avons voulu te faire comprendre. Il faut bien s'écarter et ne pas venir interférer sur le reste de la flotte et encore une fois à aucun moment qui que ce soit ne t'a considéré comme non prioritaire. ;)

Fred de Dieppe

Link to comment
Share on other sites

Un bateau qui continue à courir après avoir attiré une pénalité (sans réparation) peut être pénalisé une deuxième fois pour prise d'avantage ou conduct déloyal (règle 2). Le seul cas ISAF que j'ai trouvé concern un bateau disqualifié BFD au départ qui avait continué en essayant d'attaquer un concurrent afin d'influencer le résultat finale d'une régate.

Link to comment
Share on other sites

Un coureur qui n'a pas fait sa pénalité reste en course. En jugement direct, il peut prendre une deuxième pénalité si pénalité non faite dans les délais. En jugement normal, soit il pose réclamation à l'arrivée, soit c'est le CC qui réclame contre lui. Le seul moment où un coureur perd sa priorité, est quand il effectue sa pénalité.

Link to comment
Share on other sites

ce n 'est pas tout à fait cela Jerry , un

BFD = Disqualification selon la règle 30.3

concerne un départ sous drapeau noir règle

30.3 Règle du pavillon noir ( voir cas 65 ; 96 )

Si un pavillon noir a été envoyé, aucune partie de la coque, de l’équipage ou de l’équipement d’un bateau ne doit se trouver dans le triangle déterminé par les extrémités de la ligne de départ et la première marque au cours de la dernière minute précédant son signal de départ. Si un bateau enfreint cette règle et est identifié, il doit être disqualifié sans instruction, même si le départ de la course est redonné ou si la course est recourue, mais pas si la course est retardée ou annulée avant le signal de départ. Si un rappel général est signalé ou si la course est annulée après le signal de départ, le comité de course doit afficher son numéro de voile avant le prochain signal d’avertissement de cette course, et si le départ de la course est redonné ou si la course est recourue, il ne doit pas y participer. S’il y participe, sa disqualification ne doit pas être retirée lors du calcul de son score dans la série.

un bateau peut continuer à avancer tout en essaynt de se dégager mais s'il s 'avère qu 'il continue pour gagner une place quelconque ou géner un autre concurrent il peut encourir une pénalité selon la règle

2 Navigation loyale ( voir cas 31 ; cas 65 ; cas 27 ; cas 34 ; cas 47 ;cas 73 ; cas 74 ; cas 79 ; cas 78 ; cas 67 )

Un bateau et son propriétaire doivent concourir selon les principes reconnus de sportivité et de jeu loyal. Un bateau peut être pénalisé selon cette règle seulement s'il est clairement établi que ces principes ont été bafoués. Une disqualification selon cette règle ne doit pas être retirée du score du bateau dans la série.

au gré du jury mais cela n 'est pas sytématique .

Mais il est vrai que beaucoup de coureurs considèrent que tant qu 'un bateau n 'a pas fait sa pénalité il n' est plus en course .

On c 'est croisé Bernard

Le KORRIGAN c 'est flippant .

Link to comment
Share on other sites

  • Membre Association 2022

Ce qui est certain, c'est que retarder la pénalité est une grosse prise de risques, surtout en arbitrage direct.

On peut très rapidement, même de toute bonne foi, à faire de nombreux tours de manège...Et l'umpire n'aime pas qu'on ne l'entende pas...Donc à chaque coup de sifflet, c'est deux tours de plus...J'en ai fait 8 à Marseille, après un contact à la bouée au vent...et avant la bouée du dog leg...c'est dire la cadence.

Observez les frères Binks... Ils font des fautes (comme toute le monde)...Ce qui est remarquable est qu'ils les réparent toujours très vite car ils ne se posent pas la question "dois je la faire ?". Ils savent ce qu'ils font...et s'entraînent à ne perdre qu'un minimum de temps dans la manoeuvre...Pour l'avoir abordé avec eux, ils estiment également que les discussions et les énervements au bord de l'eau sont préjudiciables à la concentration et au résultat général...

Pierre
Yacht Club de la Martinique (YCM) 9M104 - Ligue 26

0488366Q

Venti...someday but soon now.

FRA 33 - 2.4 Ghz

JN - CCR

Link to comment
Share on other sites

Un coureur qui n'a pas fait sa pénalité reste en course. En jugement direct, il peut prendre une deuxième pénalité si pénalité non faite dans les délais. En jugement normal, soit il pose réclamation à l'arrivée, soit c'est le CC qui réclame contre lui. Le seul moment où un coureur perd sa priorité, est quand il effectue sa pénalité.

note bien , en toute amitiés , Frédéric, les paroles, qui valent de l'or , de Bernard.

Le seul moment où un coureur perd sa priorité, est quand il effectue sa pénalité.

"C'est le temps que l'on passe pour les choses qui fait le prix des choses" Le Petit Prince, Antoine de St-Exupéry...

Denis ;Club: CVSQ (78012) ; FRA 45 ; freq: 2.4 ghz ;Korrigan:N°909; licence:1288430Q

Link to comment
Share on other sites

note bien , en toute amitiés , Frédérique, les paroles, qui valent de l'or , de Bernard.

Le seul moment où un coureur perd sa priorité, est quand il effectue sa pénalité.

Frédéric avec un C. Ma grosse voix n'est pas celle d'une nageuse est allemande ;) ;) . Et encore une fois personne ne t'a dit à Montville que tu avais perdu toute priorité (en quelle langue il faut que je te l'écrive ! ! !), tu as juste manoeuvré afin de te dégager pour réparer ce qui a eu pour effet de me virer sur le nez (et pour t'éviter j'ai aussitôt manoeuvré ce qui a évité le choc entre nos 2 bateaux) et ainsi a failli m'envoyer tout droit vers Didier que j'ai pu éviter au dernier moment. Dans ce cas précis, en choquant tes voiles tu aurais ainsi pu éviter de me virer dessus et tu aurais fait ta réparation sans géner qui que ce soit. D'ailleurs personne ne t'a reproché ce qui aurait pu constitué une hypothétique 2ème faute, nous t'avons juste rappelé que tu devais tout mettre en oeuvre pour réparer ce que tu as fait par la suite d'ailleurs.

Don't act et nous pouvons continuer cette conversation par MP afin d'éviter de polluer ce post.

Fred de Dieppe

Link to comment
Share on other sites

Xavier, pour te donner une idée du "dès que possible", le cas le plus parlant est le rappel individuel sur un départ : dans cette situation tous les skippers savent freiner pour se dégager des autres et reprendre le départ.

c'est ce que veulent voir les arbitres quand tu es dans le paquet et que tu dois réparer une faute, pas de te voir continuer avec eux en disant que tu ne peux pas te dégager.

mais juste avant de passer une bouée de près, ça fait perdre beaucoup de temps ? ben oui, c'est le but !

Rémi Brès

créateur de focs pas beaux qui font dégueuler les grand voiles

Link to comment
Share on other sites

Bien reçu .

On cherche pas et on on répare.

On reste en course jusqu'au moment où on se dégage.

On se dégage "dès que possible", dans la mesure où on ne géne personne.

Si on conteste, on va jusqu'au bout.

Merci à tous ! J'ai mes répponses :)

Link to comment
Share on other sites

Guest Eric 10

Bien reçu .

On cherche pas et on on répare.

On reste en course jusqu'au moment où on se dégage.

On se dégage "dès que possible", dans la mesure où on ne géne personne.

Si on conteste, on va jusqu'au bout.

Merci à tous ! J'ai mes répponses :)

Tout bon

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...