Jump to content

Impression 3D - Nouvelle règle de jauge


olivierFRA100

Recommended Posts

  • Membre Association 2022

Suite à l'AG IOMICA, la jauge a été modifiée et sera vraisemblablement en vigueur au 1er Mars.

 

Le matériau de la coque est quasi libre, avec une limitation sur le module des matériaux de renfort.

 

Est-ce que les personnes expérimentées en impression 3D peuvent nous expliquer ce que cela change ? Quels matériaux/filaments deviennent possibles ? Quelle raideur en comparaison d'une coque en fibre/Epoxy ? 

Vraisemblablement, il est beaucoup plus facile de faire des coques compétitives en impression 3D, ce qui me paraît très bien pour la construction amateur.

Nouvelle règle

D.2.1 MATERIALS

(a) Construction materials of the hull, excluding fittings and remote control equipment but including any supports and containers for such items, are unrestricted subject to the following:

(1) With the exception of elastomer, materials shall not be: expanded, foamed, honeycombed.

(2) Fibre reinforcement materials with a higher modulus of elasticity than glass fibre are prohibited.

 

Traduction rapide : 

D.2.1 MATÉRIAUX

(a) Les matériaux de construction de la coque, à l'exclusion des accessoires et de l'équipement de télécommande, mais y compris tous les supports et conteneurs pour ces articles, sont libres mais soumis aux conditions suivantes :

(1) A l'exception de l'élastomère, les matériaux ne doivent pas être : expansés, moussés, alvéolés.

(2) Les matériaux de renforcement en fibres avec un module d'élasticité plus élevé que la fibre de verre sont interdits.

Link to comment
Share on other sites

  • Membre Association 2022
Il y a 1 heure, olivierFRA100 a dit :

Suite à l'AG IOMICA, la jauge a été modifiée et sera vraisemblablement en vigueur au 1er Mars.

 

Le matériau de la coque est quasi libre, avec une limitation sur le module des matériaux de renfort.

 

Est-ce que les personnes expérimentées en impression 3D peuvent nous expliquer ce que cela change ? Quels matériaux/filaments deviennent possibles ? Quelle raideur en comparaison d'une coque en fibre/Epoxy ? 

Vraisemblablement, il est beaucoup plus facile de faire des coques compétitives en impression 3D, ce qui me paraît très bien pour la construction amateur.

Nouvelle règle

D.2.1 MATERIALS

(a) Construction materials of the hull, excluding fittings and remote control equipment but including any supports and containers for such items, are unrestricted subject to the following:

(1) With the exception of elastomer, materials shall not be: expanded, foamed, honeycombed.

(2) Fibre reinforcement materials with a higher modulus of elasticity than glass fibre are prohibited.

 

Traduction rapide : 

D.2.1 MATÉRIAUX

(a) Les matériaux de construction de la coque, à l'exclusion des accessoires et de l'équipement de télécommande, mais y compris tous les supports et conteneurs pour ces articles, sont soumis sans restriction aux conditions suivantes :

(1) A l'exception de l'élastomère, les matériaux ne doivent pas être : expansés, moussés, alvéolés.

(2) Les matériaux de renforcement en fibres avec un module d'élasticité plus élevé que la fibre de verre sont interdits.

Bonjour Olivier, 

Est-ce que le carbone et le Kevlar sont évoqués dans un autre article ? 

Gilles 

Link to comment
Share on other sites

  • Membre Association 2022

Bonjour Gilles, non, j'ai recopié l'intégralité de la nouvelle règle pour le matériau des coques. 

Carbone et Kevlar interdits car plus raides que la fibre de verre 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Olivier,

Ci-joint un comparatif des caractéristiques des matériaux les plus couramment utilisés en impression 3d. Beaucoup de paramètres mécaniques, parfois un peu abstraits pour l'électronicien que je suis. De mon expérience, le plus problématique en impression 3d est l'adhésion entre couches, particulièrement pour l'impression d'une coque de bateau en simple peau fine. Sur ce point il est difficile de trouver des comparatifs pertinents. Cela dépend trop des réglages utilisés durant l'impression ( température, vitesse, épaisseur de couche...). Les caractéristiques mécaniques du matériau "brut" enroulé sur la bobine n'ont que peu d'importance.

Aujourd'hui je trouve que les coques imprimées sont tout aussi raides que les coques en fibre, à poids similaires (300gr de plomb ajouté dans ma dernière coque imprimée). Je pense qu'une coque peut-être autant performante en 3d qu'en fibre, pour un cout inférieur à 20€.

Les deux points sur lesquels j'aimerai améliorer mes coques imprimées en 3d :

1- Diminution du risque de délamination en cas de choc (je n'ai cela dit pas eu de problème de ce type pour l'instant). Pour cela il faut améliorer l'adhésion entre couches. Cela peut se faire soit :

* Par l'ajout de "micro" fibres dans le filament. Cela doit certainement aider, non pas par leur caractéristiques mécaniques mais par le lien qu'elles vont créer entre les couches (donc peu importe si cela n'est pas du carbone). En effet, lors de l'extrusion du filament dans la buse ces micro fibres vont parfois se retrouver à moitié prisonnières dans une couche et à moitié dans la couche suivante. Dans ce cas des filaments comme le ePA-GF (micro copeaux de fibre de verre) peut aider.

* Impression plus épaisse pour augmenter la surface de contact entre couches. Dans ce cas le poids augmente. Donc il faudrait se tourner vers des matériaux plus léger pour compenser. Le LW-PLA pourrait-aider mais à mon avis interdit car il présente un effet expansif si imprimé à haute température.

2- meilleure tenue à la température pour éviter que la coque fonde en même temps que les glaçons du pastis durant la pause de midi...

Pour cela plusieurs matériaux sont à étudier.

 

Me concernant j'utilise le plus souvent du PLA+ et plus récemment du sakata 3d870 (équivalent à l'abs mais plus facile à imprimer).

Ces deux filament étaient autorisés par les règles précédentes.

Suite à l'évolution des règles je ne vais pas me priver de faire un essai de filament contenant de la fibre de verre mais je n'en ai pas pour l'instant. Je vous tiendrai au courant (2 coques en cours de dessin, impressions prévues en janvier).

Question de je me pose :

Dans la phrase :

"(2) Les matériaux de renforcement en fibres avec un module d'élasticité plus élevé que la fibre de verre sont interdits."

Ce qui est en gras concerne le fibre de renforcement ou le matériaux dans son ensemble ? Car au vu de la proportion de fibre ajoutés même si cela est du carbone, le plastique obtenu sera loin de posséder les caractéristiques du carbone.

 

Je ne sais pas si je réponds à tes interrogations Olivier. Peut-être que la meilleure façon de statuer sur la pertinence d'une coque imprimée en 3d serait que tu en pilote une lors du prochain CF et que tu la place sur le podium...

 

A bientôt,

Sébastien.

Filaments_esun.pdf

Link to comment
Share on other sites

  • Membre Association 2022
il y a 10 minutes, seb05 a dit :

Question de je me pose :

Dans la phrase :

"(2) Les matériaux de renforcement en fibres avec un module d'élasticité plus élevé que la fibre de verre sont interdits."

Ce qui est en gras concerne le fibre de renforcement ou le matériaux dans son ensemble ? Car au vu de la proportion de fibre ajoutés même si cela est du carbone, le plastique obtenu sera loin de posséder les caractéristiques du carbone.

Cela ne concerne que le matériau de renforcement, la résine est libre.

 

Je vois que ma traduction n'était pas bonne j'ai corrigé : 

 

D.2.1 MATÉRIAUX

(a) Les matériaux de construction de la coque, à l'exclusion des accessoires et de l'équipement de télécommande, mais y compris tous les supports et conteneurs pour ces articles, sont libres mais soumis aux conditions suivantes :

 

il y a 10 minutes, seb05 a dit :

Je ne sais pas si je réponds à tes interrogations Olivier. Peut-être que la meilleure façon de statuer sur la pertinence d'une coque imprimée en 3d serait que tu en pilote une lors du prochain CF et que tu la place sur le podium...

Bien tenté, tu n'auras pas le Venti ;) 

 

Non, l’interrogation n'est pas personnelle, le but de ma question est de favoriser la construction amateur en impression 3D, et donc que les candidats puissent utiliser le meilleur filament possible qui comme tu le montres a changé suite à cette évolution de la jauge.

 

Merci !

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, olivierFRA100 a dit :

Non, l’interrogation n'est pas personnelle, le but de ma question est de favoriser la construction amateur en impression 3D, et donc que les candidats puissent utiliser le meilleur filament possible qui comme tu le montres a changé suite à cette évolution de la jauge.

Tu conclues un peu vite. Il y a de nouveaux filaments à tester grâce à l'évolution de la jauge mais pas sûr qu'il soient mieux.

 

il y a 9 minutes, olivierFRA100 a dit :

Bien tenté, tu n'auras pas le Venti ;) 

L'alioth à l'air pas mal en impression 3d.

Link to comment
Share on other sites

  • Membre Association 2022
il y a 36 minutes, seb05 a dit :

L'alioth à l'air pas mal en impression 3d.

Sauf qu'avec les matériaux autorisés jusqu'à maintenant, apparemment la raideur du gréement quand il fait chaud c'est compliqué...

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, olivierFRA100 a dit :

Sauf qu'avec les matériaux autorisés jusqu'à maintenant, apparemment la raideur du gréement quand il fait chaud c'est compliqué...

Ok, je n'ai pas d'info la dessus.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour a tous et tres bonne année 2022!!!!!

 

En rapport avec l'experience que j'ai en impresión 3D ( je dois y être a 15 coques completes deja, sans aucune fisure ni casse et navigant dans toutes les conditions de vent ici a Sète, du petit temps a la violente tramontane) avec une imprimante pas professionnelle, le fait de autoriser le filament avec des fibres n'a pas vraiment beaucoup d'impact a mon avis.

 

Mon expérience avec les filaments charges avec du carbone par exemple ca m'a donne des coques plus souples, et plus cassants dans les épaisseurs utilises en IOM, donc a mon avis pas intéressant...

 

Pour l'instant je ne pas vraiment trouve un filament mieux que le PLA+ marque ESUN pour un imprimante non professionnelle.

 

Par contre je suis certain que avec une imprimante professionnelle avec caisson ferme on pourra essayer d'autres matériaux tres intéressants et qui résistent mieux a la chaleur qui est réellement le problème que on lui trouve au PLA. Par contre le prix de ces imprimantes  sont encore prohibitifs pour les bricoleurs.

 

En tout cas pour moi ca ne va pas changer encore rien, je continuera a faire des bateaux en PLA + tant que je n'aurais pas trouve mieux. 

 

Le PLA LW,  qui mousse a haute température et donc interdit, je pense que c'est une tres bonne option mais il faut comme meme un post processus important pour le rendre étanche et lisse. Un jour je testerai un RG65 avec cet filament!!!

 

Merci et a bientôt sur l'eau!

 

Link to comment
Share on other sites

Pour info, j'ai navigue en course amicale au Puy sainte Reparade cet été, je crois me souvenir que on était a 37 degrés a l'ombre et mon bateau avait tenu le coup sans aucun problème, je crois meme que je avais fini 1er après la journée de courses!!!

 

Link to comment
Share on other sites

Merci Seb!!! je vais regarder ca après épuisement de mon stock🙂, il a l'air vraiment pas mal après recuisson ce filament!

 

Link to comment
Share on other sites

Recuisson impossible pour une coque. Tu ne peux recuire que des pièces a fort taux de remplissage. J'ai essayé de passer un tronçon de coque au four, j'ai récupéré à la sortie une boule de plastique...🙄

Link to comment
Share on other sites

Ok merci, il à une autre technique a tester pour la recuisson! Mais il faut s'équiper en matériels pour le faire, donc pas evident, il faut metre les pièces dans un bac avec un sel tres fin ( je ne me souviens pas le quelle) et le compacter tout avant recuisson, pour éviter la deformation. 

Pas tres interessant vu le post traitement nécéssaire, mais a voir un jour!

Link to comment
Share on other sites

il y a des matériaux autres que le pla qui sont imprimables sans problèmes sur des imprimantes personnelles.
l'ABS nécessite un caisson pour maintenir une température autour de la pièce, mais ce n'est pas le cas du PETG ou du polycarbonate.
et là il s'agit de matériaux qui n'ont pas de besoin de recuisson pour tenir en température après.

Joël, DJ FREG CE2010 + CM2017 + CF2018 + CF2020, Shark Team n°29 coque n°1071, coureur n°3994.

Link to comment
Share on other sites

Oui je sais bien que il a d'autres matériaux mise a part du PLA, mais pour l'instant sans caisson je ne joue pas trop avec. J'ai vu plusieurs personnes imprimer des sections en polycarbonate, mais jamais un seul bateau finie et navigant, l'ABS j'ai teste et pour moi trop complique a imprimer de grandes pièces, et le PETG trop souple a mon gout. Moi de mon cote je cherche a faire un bateau performant et le plus simple posible a imprimer pour quelqu'un qui vient juste d'arriver au monde de la 3D, c'est pour ca que jusqu'à maintenant je reste sur du PLA, mais ca me plairai bien un jour de passer a autre chose mais en gardant la facilite de mise en ouvre du PLA.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Le Duc a dit :

Oui je sais bien que il a d'autres matériaux mise a part du PLA, mais pour l'instant sans caisson je ne joue pas trop avec. J'ai vu plusieurs personnes imprimer des sections en polycarbonate, mais jamais un seul bateau finie et navigant, l'ABS j'ai teste et pour moi trop complique a imprimer de grandes pièces, et le PETG trop souple a mon gout. Moi de mon cote je cherche a faire un bateau performant et le plus simple posible a imprimer pour quelqu'un qui vient juste d'arriver au monde de la 3D, c'est pour ca que jusqu'à maintenant je reste sur du PLA, mais ca me plairai bien un jour de passer a autre chose mais en gardant la facilite de mise en ouvre du PLA.

👍

Joël, DJ FREG CE2010 + CM2017 + CF2018 + CF2020, Shark Team n°29 coque n°1071, coureur n°3994.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Nefertum a dit :

il y a des matériaux autres que le pla qui sont imprimables sans problèmes sur des imprimantes personnelles.
l'ABS nécessite un caisson pour maintenir une température autour de la pièce, mais ce n'est pas le cas du PETG ou du polycarbonate.
et là il s'agit de matériaux qui n'ont pas de besoin de recuisson pour tenir en température après.

J'ai essayé le PETG et le PC. Trop souples pour une coque et pas une bonne adhésion entre couches.

Sébastien.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...