Aller au contenu

Rémi Brès


Recommended Posts

Soyez pas jaloux...il fallait bien commencer ! Et Rémi présente l'immense avantage d'être rompu a l'exercice, lui qui a fait simultanément les couvertures de MRB et RC MARINE en 72...

Je vous laisse profiter de ses bons mots... j'vais réviser les basiques de la cuisson des gambas.

 

L’interview du Dogleg

 

Et voilà, nous y sommes, Vous y êtes !

Au paroxysme de votre art, au sommet de la notoriété, dans le sérail des grands de ce sport... Enfin ! Enfin la gloire, les honneurs, mais surtout, surtout, vous voici devant l'interview du DogLeg !

Vive, efficace, drôle et impertinente, à vous de la négocier au mieux, afin que tous ceux qui auront la chance de la lire puisse mieux vous découvrir ! Quelle chance vous avez...

De plus, le haut comité à la rédaction de l'interview du DogLeg tient à votre sérénité de champion, et vous accorde donc deux jokers ; le top radio, qui vous permettra de changer légèrement la question, ou de l'oublier, paf, comme ça... la panne d'accus. Ne répondez pas à la question, quand on a plus de batteries, on a plus de batteries, point. On comprend...Allez, champion, à vous de nous faire vibrer de vos mots si attendus !

 

 

Nom, Prénom ?

Rémi BRES

 

Age ?

56 ans

 

Des enfants ?

3 garçons de 25, 23 et 19 ans

 

Un surnom ? Pourquoi ?

Le coach, surnom donné il y a une vingtaine d’années par mon ami Yann Massé quand je lui construisais ses bateaux et lui donnais un tas de conseils pour appréhender les spécificités de la VRC (vrille plus, lâche ton guindant, méfie-toi de ces « numéros » sur l’eau …).

 

Ton parcours professionnel ?

Je travaille en tant que civil au ministère des armées. J’ai un BTS en construction - maintenance mécanique navale qui m’a permis de travailler une vingtaine d’années dans les arsenaux de la Marine Nationale. Aujourd’hui je suis manager d’équipes de soutien pluridisciplinaires à l’état-major des armées, toujours à Toulon

 

Un talent ? Une passion ?

J’adore cuisiner, pour mes proches, mes amis. C’est un moment de partage important, une façon de leur dire que je les aime. Je ne conçois pas de cuisiner pour des gens que je ne connais pas.

 

Pourquoi la VRC ?

Pour retrouver des amis autour d’une même passion, tout autour du monde. La VRC combine mes hobbies de jeunesse, le modélisme et la voile, et présente l’avantage de pouvoir s’amuser avec une logistique minimale

 

Chaque jour est unique. Aujourd’hui ça a été quoi ton petit plaisir ? (musique, sport, lecture, etc. ?)

Ce matin, c’était le lever du soleil sur un ciel dégagé. Hier, j’ai donné mon plasma à ceux qui en ont besoin pour la 159ème fois (et ça c’est un grand plaisir).

 

Puisque la voile est une drogue dure, raconte-nous comment tu es tombé dedans :

En habitant au bord de mer ! Depuis mes 10 ans j’ai toujours eu en toutes saisons les pieds sur le bateau familial (un Brin de folie, puis un First 30) ou ma planche à voile jusqu’à mon envol du nid…

 

Tu tournes aussi autour des bouées en réel ? Raconte-nous ton premier départ, c’était avec quel bateau ?

J’ai peu régaté en voile grandeur, mais je me souviens de ma première, dans la deuxième moitié des années 70, en Q à Toulon. Direct une inter-ligues pour commencer… mais même en format portrait, je ne devais pas être sur la première page du classement !

 

Te souviens-tu de ta première régate en IOM ? D’ailleurs, c’était où et avec quel bateau ?

A Saint-Cyr, près de Poitiers sur le plan d’eau du CM, au printemps 1994. Mise à l’eau du Stella à l’occasion de la sélective à la coupe de France d’Anneville sur Seine, elle-même sélective pour le Mondial de Juillet 1994.

 

Allez, l’Asso t’offre un bateau grandeur et un IOM, tu choisis quoi ?

Sortez le chéquier, je fournis la remorque ;-)

 

Ton meilleur souvenir de régate, c’était avec qui, où, quand ? On veut tout savoir.

Sur mes 500 régates VRC au compteur, je retiendrai l’Euro-Grand Prix du Havre, en 1995 avec mon Margo. Des manches gagnées de nulle part, un jeu B en calque vert tout neuf, réglé dans le salon qui va se révéler un des plus efficaces au niveau mondial… Au final une victoire devant les meilleurs français, des soirées sympas, et l’accueil *** de Jean-Claude et Germaine Gibon, que seuls les plus anciens d’entre nous ont eu le plaisir de côtoyer

 

Ton plan d’eau secret, celui que tu écumes pour t’entrainer ?

Je ne suis pas stakhanoviste, les grades 5 sont mes entrainements…

 

La régate que tu ne manquerais sous aucun prétexte ?

Je les ai toutes manqué au moins une fois depuis 1990 ! Mais celle de Pâques a toujours eu ma préférence, à Marseille ou Manosque en M, puis Marseille ou Pierrelatte en IOM. Chapuis, Villeret, Fabre, Gonnet… On fait souvent le déplacement pour les organisateurs, ils sont l’âme de la régate

 

Ton plan d’eau favori ?
Le centre municipal du Roucas Blanc, à Marseille. Il n’y a que les internationales d’IOM que je n’y ai pas gagné.

 

On sait que Lady Gaga va voir des astrologues et un shaman avant ses tournées. Et toi, tu as peut-être un grigri, un secret, une habitude avant ou pendant les régates ?

Une bonne fiesta entre amis la veille d’un championnat. Y’a pas lieu de se prendre la tête plus que ça en VRC. Et un petit déjeuner équilibré !

 

Plutôt Jeu 1, 2 ou 3 ? Et si tu devais en rajouter 1, ce serait quoi ?

J’ai une prédilection pour la pétole, foireuse si possible. J’ai toujours des girouettes disponibles dans ma caisse de terrain. 3 jeux suffisent : plus on a de choix, plus on se trompe…

 

Le départ, c’est fondamental, tout le monde est d’accord là-dessus. Mais toi, tu es plutôt départ bâbord ou milieu de ligne ?

Lecteur assidu des RC Marine, j’applique les conseils de « Super-Tactique », alias FRA13.

Il vaut mieux partir dégagé au milieu que masqué ou OCS au bon endroit ! Ensuite la position maxi du curseur de prise de risque dépend d’une stratégie en vision courte pour faire un coup particulier au classement.

 

Je suis le meilleur, on est d’accord. Il te manque quoi pour m’égaler ?

De l’entrainement, c’est un des prérequis pour l’IOM à haut niveau.

 

Deux voies radio, c’est déjà pas mal, mais si tu pouvais avoir une 3e voie sur ton bateau, elle contrôlerait quoi ?

Axiome de Paul Lucas : la troisième voie sert à dérégler. La simplicité est toujours payante.

 

Avec toutes ces nouvelles technologies, on peut imaginer de futurs IOM complètement différents, une jauge qui évolue, des gréements fous. Et pour toi, l’avenir du 1m, c’est le carbone, la 3D ou les foils ?

Chaque classe a ses avantages et inconvénients. Les règles d’aujourd’hui sont les héritières de longues discussions pour trouver un équilibre à échelle mondiale pour un monocoque bon marché à gréements monotypes. Le prix actuel des IOM n’est qu’une conséquence de l’offre et de la demande de certains plans. Les multi à foils naviguent déjà en classe mini-40

 

Dans la vie, il y a deux types de personnes, ceux qui préparent leur bateau, de la quille à la girouette, et ceux qui se paient un préparateur. Et toi, bricoleur ou deux mains gauches ?

Je ne suis pas capable de dessiner un bateau, mais le construire d’A à Z, oui.

 

Nous le savons, tu es un peu un chouchou de la classe. Mais toi, tu as une idole, un maitre, un exemple, en réel et en IOM ?
je ne suis pas trop groupie, mais j’aimerai bien un mélange du Patron, de Gerbator et du Panda, ça parlera aux initiés. Mais il faut surtout être curieux de ce que font (tous) les autres (en conception, fabrication, réglages, navigation… ou cuisson des gambas), il y a toujours quelque chose à garder, ou améliorer

 

Il y a du Rab’ ! Si tu pouvais choisir, tu voudrais voir l’interview de qui après la tienne ? Quelle question aimerais-tu que je lui pose ?

Eh, chacun son boulot !

 

74205677_2420539928053205_9061972113673420800_n.jpg

 

? FRA 871 devient FRA 84....parce que 84, c'est FRA 42 x2 ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Membre Association 2021
olivierFRA100

Merci Xavier pour l'idée ! 

 

A voir ta signature, tu ne pouvais commencer par personne d'autre ! 

 

Bonne lecture et vivement la prochaine !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bizarre, il ne parle pas des montées au Ventoux avant les régates ? 🤣

Joël, DJ FREG CE2010 + CM2017 + CF2018 + CF2020, Shark Team n°29 coque n°1071, coureur n°3994.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Membre Association 2021
olivierFRA100
Il y a 20 heures, Nefertum a dit :

Bizarre, il ne parle pas des montées au Ventoux avant les régates ? 🤣

Voire même pendant...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Membre Association 2021
PierreBEL143

Très belle initiative !

Pierre
Cercle de voile de Valenciennes (CVV)
Délégué VRC Ligue Nord Pas de Calais - Picardie

0488366Q

Chase (H. Gillissen)

BEL-FRA 43 - 2.4 Ghz

JN - CCR

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...