Jump to content
Adhésion 2024 ×

voile de quille carbone


Guest planoss

Recommended Posts

Guest planoss

Bonjour

Avant de commencer la fabrication d'un voile de quille , j'aimerai bien quelques conseils sur l'épaisseur de celle-ci. Je pensais opter pour une épaisseur de 8mm en tete

et de 6mm au pied , profil naca 008 styro découpé fil chaud .Un autre conseil me serait utile quel grammage de carbone utilisé et en combien de couche?

Merci :blink:

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

Comptes tu fabriquer un moule ?

Pour l'épaisseur je pense que 5 en haut et 4 en bas donnera un meilleur compromis mais il faut aussi parler de la corde haut et bas et de l'angle d'attaque de la dérive dans l'eau par exemple

Pour le grammage, tout dépend de l'épaisseur, aussi du mode de fabrication et du poids total recherché par rapport à la jauge (2500 gr maxi)et du profil et volume du bulbe, plusieurs options sont possibles en fonction de ton programme de navigation. (UD carbone en vertical et taffetas 170/200, une couche à 45° contre le vrillage, en gros entre 600gr et 1200gr de chaque côté en tout suivant épaisseur)

Quelques indications :

Puissance maxi au près, quille raide et légère, pas forcement très fine, bulbe poids maxi

Performance au portant, quille raide et fine, bulbe surface frontale mini, attention à l'incidence du bulbe positive à 2/3 %

Si tu ne fais pas de moule, il est possible de construire très raide et mince en monolithique, cela donne d'excellents résultats en dehors du poids élevé, tu compenses par un bulbe plus light et un tirant d'eau au maxi de la jauge

Philippe GOURHAND

Site perso

Link to comment
Share on other sites

6% maxi, beaucoup trop 8%...

perso, j'ai un noyau Polystyrène extrudé, et 5 fois 125g/m² d'UD à +/- 20° de la fibre neutre, mais elle sort d'un moule métallique.

Rémi Brès

créateur de focs pas beaux qui font dégueuler les grand voiles

Link to comment
Share on other sites

Guest planoss

Bonjour

Comptes tu fabriquer un moule ?

Pour l'épaisseur je pense que 5 en haut et 4 en bas donnera un meilleur compromis mais il faut aussi parler de la corde haut et bas et de l'angle d'attaque de la dérive dans l'eau par exemple

Pour le grammage, tout dépend de l'épaisseur, aussi du mode de fabrication et du poids total recherché par rapport à la jauge (2500 gr maxi)et du profil et volume du bulbe, plusieurs options sont possibles en fonction de ton programme de navigation. (UD carbone en vertical et taffetas 170/200, une couche à 45° contre le vrillage, en gros entre 600gr et 1200gr de chaque côté en tout suivant épaisseur)

Quelques indications :

Puissance maxi au près, quille raide et légère, pas forcement très fine, bulbe poids maxi

Performance au portant, quille raide et fine, bulbe surface frontale mini, attention à l'incidence du bulbe positive à 2/3 %

Si tu ne fais pas de moule, il est possible de construire très raide et mince en monolithique, cela donne d'excellents résultats en dehors du poids élevé, tu compenses par un bulbe plus light et un tirant d'eau au maxi de la jauge

Merci pour ta réponse Rawouete.

Je ne comptais pas fabriquer un moule , je pensais utiliser juste un noyau de styro au bon profil emballé carbone et le tout sous vide, comme je l'ai pratiqué sur un bon nombre d'aile de planeur. Quel sont les plus d'un moule? Peux tu me donner également les ou le grammage pour le gouvernail? Tu vois pour moi le voilier RC est une nouvelle discipline et j'ai beaucoup à apprendre .Je ne vais sans doute pas me lancé dans la competition aujourd'hui mais je voudrais un voilier performant.

Merci

Link to comment
Share on other sites

La précision du profil est primordiale (bien rectiligne, pas de vrillage, profil respecté, bord de fuite très affuté), je doute que le styrodur soit assez stable pour arriver à un bon résultat sur une épaisseur de 3 ou 4 mm, un moule permet cette qualité, si tu pratiques déjà le vide, tu as fait la moitié du chemin (il y a un bon article de PAT sur le moule de dérive sur le site Classe M)

Si tu ne veux pas faire de moule, il faut shapper sur un matériau bien raide, éventuellement en deux parties à évider et à coller après, voire shapper de la plaque UD carbone du commerce

Pour le safran tout dépend de son épaisseur si tu veux le faire fin, monolithique possible, sinon 500gr environ(2.5 à 3 mm d'épaisseur en tout) ou relativement épais (4 à 5 mm)(certains mettent juste un 200gr), l'important est de bien implanter la mèche, si possible en titane de 4 ou 5 de diamètre avec deux méplats pentus pour arriver à l'épaisseur du safran si tu le fais fin (renforcer la partie haute).

Philippe GOURHAND

Site perso

Link to comment
Share on other sites

Guest planoss

SALUT A TOUS

Merci à Remi et à Rawouete pour les réponses sur le voile de quille.

Comme un chantier bien préparé c'est 70% du travail fait j'ai encore beaucoup de questions à poser avant de me lancer dans la construction.

Je remercie par avance ceux qui voudront bien me répondre et que je vais peut-etre faire ... avec mes questions de débutant dans cette discipline.

Voici déja une question simple quel poids doit avoisiner une coque terminée brut sans appendice?

Je ne sais toujours pas avec quels plans travailler. J'ai pensé au triple Crown comme Jérome mais il me plait qu'à moitié.

Et encore merci .

Link to comment
Share on other sites

Guest planoss

Bonjour

Comptes tu fabriquer un moule ?

Pour l'épaisseur je pense que 5 en haut et 4 en bas donnera un meilleur compromis mais il faut aussi parler de la corde haut et bas et de l'angle d'attaque de la dérive dans l'eau par exemple

Pour le grammage, tout dépend de l'épaisseur, aussi du mode de fabrication et du poids total recherché par rapport à la jauge (2500 gr maxi)et du profil et volume du bulbe, plusieurs options sont possibles en fonction de ton programme de navigation. (UD carbone en vertical et taffetas 170/200, une couche à 45° contre le vrillage, en gros entre 600gr et 1200gr de chaque côté en tout suivant épaisseur)

Quelques indications :

Puissance maxi au près, quille raide et légère, pas forcement très fine, bulbe poids maxi

Performance au portant, quille raide et fine, bulbe surface frontale mini, attention à l'incidence du bulbe positive à 2/3 %

Si tu ne fais pas de moule, il est possible de construire très raide et mince en monolithique, cela donne d'excellents résultats en dehors du poids élevé, tu compenses par un bulbe plus light et un tirant d'eau au maxi de la jauge

Bonjour

Peux tu me parler justement de la corde d'emplanture et de la corde au saumon et de l'angle d'attaque? Si tu pouvais me donner quelques précisions

Merci

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...