Aller au contenu
Denis / Fra 45

Vocabulaire marin de base indispensable pour les nouveaux venus à la navigation .

Recommended Posts

Denis / Fra 45

vocabulaire marin de base indispensable pour communiquer

pour les nouveaux venus à la navigation à voile.

(le dictionnaire marin de jean Merrien a 861 pages et 4000 définitions pour les plus curieux)

proue : avant du bateau

poupe : arrière du bateau

bâbord: gauche en regardant l'avant du canote

tribord: droite en regardant vers l'avant du canote

amure : coté ou le bateau reçoit le vent

bateau tribord amure: bateau prioritaire car il reçoit le vent sur tribord

remarquons que ses voiles sont sur bâbord!

Il n'y pas de corde sur un bateau: sauf une celle de la cloche.

garcette : petit cordage multi usage

boute: corde

drisse : qui sert à hisser une voile

écoute : qui sert à régler une voile par rapport au vent

une voile triangulaire possède trois coins , trois extrémités nommées : point

le point de drisse:en haut

le point d'écoute: vers l’arrière du bateau

le point d'amure: vers l'avant

une voile triangulaire possède trois cotés :

vers l'avant: le guindant ( là ou se trouve la ralingue)

Vers l’arrière: la chute

En bas : la bordure

latte: morceau de plastique ou de carbone servant à garder la chute d'une voile droite

étambrai: pièce qui sert à tenir le mat

cale d'étambrai: souvent munie d'un pas de vis , elle est devant le mat

et sert à régler l'équilibre du bateau en avançant ou reculant le mat

balancine: boute de réglage qui va de l’extrémité arrière de la baume de foc au sommet du foc

elle sert à donner du creux à l’arrière du foc : qu'on appelle la chute.

hauban : câbles qui maintiennent le mat latéralement

barre de flèche: barre qui écartent les hauban du mat et renforce leur efficacité

Pataras: câble fixé de la poupe au haut du mat (permet de régler la forme de la voile)

étai: câble partant de la proue vers le mat, on peut y fixer le foc (on dit endrailler le foc sur l'étai)

espar : toute sorte de tige en bois ou autre matériau

mat: espar vertical

bôme: espar horizontal , sous une voile(bôme de GV )(bôme de foc)

Hale-bas: pièce servant à maintenir la bôme de GV vers le bas, et donc à régler la forme de la GV

dérive : appendice sous le bateau empêchant le bateau de dériver

Quille: dérive non rétractable

safran: partie immergée du gouvernail

bulbe: plomb profilé en bas de la quille

bateau ardent: bateau ayant tendance à remonter dans l'axe du vent

bateau mou: bateau ayant tendance à s'éloigner de l'axe du vent

réglage idéal : bateau équilibré qui garde son cap

ou mieux : légèrement ardent afin qu'il suive les variations de direction du vent au prè

abattre : diriger son bateau en l'éloignant de l'axe du vent

lofer : diriger son bateau vers l'axe du vent

virer de bord : changer d'amure en passant par l'axe du vent , du prè au prè

empanner: changer d'amure au vent arrière.

les 3 allures principales: direction du bateau par rapport au vent

1) le prè : proche de l'axe du vent (45°)

2) le vent de travers: bateau recevant le vent sur le coté

3) le vent arrière: bateau recevant le bateau sur la poupe

voila pour une première mouture

n’hésitez pas à me faire part de vos suggestions

une fois finalisé, ce document pourrais être rangé à une place accessible à tous les nouveaux venus

qu'en pensez vous ?


"C'est le temps que l'on passe pour les choses qui fait le prix des choses" Le Petit Prince, Antoine de St-Exupéry...

Denis ;Club: CVSQ (78012) ; FRA 45 ; freq: 2.4 ghz ;Korrigan:N°909; licence:1288430Q

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joseph

Pour un gréement fractionné, l'angle de quête (vers l'arrière) doit être comprise entre 2° et 3°.

Il faut cependant noter que la mesure de la quête et sa valeur recommandée ne sont pas bien explicités dans la bibliographie. Ainsi le précintre vient fausser cette mesure. On mesurera donc la quête avant de mettre sous forte tension les verticaux afin de le faire avec un précintre minimum. Avant de mesurer la quête on visualise que le précintre est faible en tendant la drisse de GV au point d'amure.

Plus la quête est importante, plus le centre d'application de la force vellique est reculé par rapport au centre de carène, le bateau sera plus ardent.

Pour un gréement fractionné à barres de flèche poussantes, je pense qu'une quête trop importante contraint à exercer une tension plus importante sur les galhaubans pour obtenir une même tension de l'étai qu'avec une quête plus faible puisque la traction des galhaubans est relativement moins orientée vers l'arrière du mat.

Le mat étant emplanté deux cas se présentent :

1) Soit le calage à l'étambrai et la position du pied de mat sont fixés par construction et fixent ainsi une quête sur laquelle on ne peut jouer avec la longueur de l'étai qu'en fonction de la souplesse de la cale d'étambrai Ainsi on va ainsi veiller à avoir une quête mesurée sur la partie supérieure du mat, légèrement supérieure à celle de l'étambrai au pied de mat afin d'avoir un précintrage correct du mat qui sera d'autant plus important que la quête en partie supérieure est importante. A contrario, si la quête mesurée en partie supérieure du mat est inférieure à celle étambrai/pied de mat le mat va présenter un précintre inversé- (c'est à dire vers l'arrière), ce qui est à proscrire.

La mesure de la quête sous le pont se fait au fil à plomb entre l'étambrai et le pied de mat. Le pied de mat est avancé de 17mm par mètre de mat entre l'étambrai et le pied de mat et par degré de quête.

Ainsi si il y a 2m entre l'étambrai et le pied de mat, 2° de quête se traduisent par un pied de mat avancé de 2 x 2 x 17mmm = 68mm par rapport à l'étambrai.

2) Soit il est possible de jouer sur l'étambrai ou la position du pied de mat, la quête totale du mat est réglée et la cale d'étambrai sera ensuite réglée pour juste caler le mat sur l'avant

Mesure relative de la quête : Elle permet de comparer rapidement la quête de deux bateaux du même type. Mais la comparaison n'est pertinente que si par ailleurs le calage pied de mat/étambrai sont identiques.

Pour effectuer cette mesure, on ajuste (blocage au taquet et au winch) la drisse de génois au bord supérieur de la marque de jauge inférieure de la GV au mat et l’on mesure ensuite la distance de l’extrémité de la drisse ainsi réglée au pont du bateau au niveau de la fixation de l’étai.

On règle la quête supérieure du mat avec la longueur de l'étai, on joue sur le ridoir (à lattes ou à cage) de l'étai.

Raccourcissement de l'étai = Diminution de la quête, diminution du précintre

Augmentation de la longueur de l'étai = Augmentation de la quête, augmentation du précintre


Le KORRIGAN c 'est flippant .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...