Aller au contenu
Patrice fra38

Contact Marques

Recommended Posts

Patrice fra38

J'ouvre ce post pour avoir vos avis sur l'autorisation du contact marque, réservé exclusivement à ceux qui ont essayé lors d'une régate. Le pour et le contre (situations qui ne seraient pas arrivées avec le contact marque non autorisé) ;)

Si ça part en live, on supprime.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BenoitFra72

Expérimenté lors d'une régate de l'Arc En Ciel à Valenton, ça s'est plutot bien passé. Gros avantage, le juge peut mieux se concentrer sur les engagements à la bouée.

Benoit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rawouete

Autorisé en Micro Magic (sauf les marques de ligne départ/arrivée), au final ça se passe très bien, pas plus de tardifs et moins de tours de pénalités qui peuvent gêner les concurents. Avis positif donc pour moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierFRA100

Je remet ça là

J'ai essayé à Ars en Ré l'an dernier, et je n'ai pas aimé.

C'est un autre sport où on risque beaucoup plus le contact bouées, et du coup on en rate plus souvent (n'est ce pas Rémi?),il m'est même arrivé de passer du mauvais côté d'une bouee de dog leg sur laquelle le bateau devant le mien s'était BEAUCOUP appuyé. Donc rebond et...

Par contre je suis d'accord ça libére le jury. Du coup il a plus de temps pour regarder les incidents entre bateaux et...si certains ratent les bouées !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tom34

Plaidoyer POUR sensualiser le passage de bouées :

 

Bonjour, Tom FRA107, testé à la coupe d'Espagne en 2014

(à Barcelone) (vraiment la classe ce plan d'eau) (sauf quand les avirons entrent en guerre)

 

 

Effectivement comme le dit Olivier, ça modifie les règles du jeu, un peu. Mais pas tant que ça en fait puisque celui qui touche la bouée est souvent pénalisé automatiquement, parce qu'il reste collé à sa nouvelle copine.

 

Soit il touche petitement, une petite caresse chaste, et on reste dans une question de marge d'erreur due à la distance, aux conditions de vue, d'âge (Olivier, tu seras d'accord avec moi) et cela n'a aucune incidence sur la course,

soit il pourfend la jouvencelle en essayant de forcer le passage, et la justice divine des moeurs des bouées lui imposera une pause longue et frustrante, collé à sa victime désormais bourreau, exposé aux yeux de tous qui ne manqueront pas de passer à son vent lancés comme des avions en quête de dogleg. tripote tes joystiks ça change rien.

Au portant c'est pire, si le vent est un tant soit peu présent, border comme un sauvage en touchant la bouée permettra d'attraper le pompon avec la dérive : Roulez pas jeunesse, DNF etc.

 

Cela était purement pour montrer qu'il n'y a aucune utilité à toucher les bouée, jamais ! 

 

Je ne sais pas dans quel contexte vous l'avez testé, et si nombre des coureurs présents n'avaient jamais testé, il y a pu avoir (j'ai mis un conditionnel hein !) une sorte de volonté de tester le contact "pour voir" qui a engendré des choses inhabituelles : touchers nombreux, bateaux collés, laylines bretonnes etc. 

 

Mais à Barcelone (il faisait très chaud, ha non je m'égare) à Barcelone donc, tous les coureurs hormis nous avaient cette règle assimilée depuis longtemps, donc tout s'est passé exactement comme une régate normale à la différence des points suivant, qui vous le conviendrez vont dans le sens de la légalégalization :

 

- Pas de grand coup de barre en passant la bouée de peur de toucher parce qu'on est un peu juste, au risque de faire péter un collègue au vent (bien au vent, qui laisse la place et tout) qui avait rien demandé, surtout que ça passait, je vous jure ...

- Un bien plus grand respect des tribords, parce que, quand on est bâbord en arrivant à la bouée, la police veille (comme Simone, d'ailleurs)

- A confirmer par les collègues, mais je n'ai pas vu les traditionnels carambolages à la bouée au vent, ceux du premier bord de près, épais comme les bouchons de l'A7 début Juillet. 

 

- Etant novice avec cette règle, je suis passé par plusieurs stades, (à commencer par le stade nautique olympique de Barcelone) du nouveau à qui on offre un nouveau joujou :

 

-- on change rien, on touche pas, comme d'hab, les collègues ont dit que ça freine

-- Si on peut toucher faut tester, j'en profiterai pour resserrer mes repères et gagner 7 ou 8 micro secondes sur mon bord de près

-- Pu***n , comment on se décolle de là ... pourquoi ils passent tous aussi vite ????

-- Ne pas toucher, ne pas toucher, ne pas toucher, reprendre ses marges, ses laylines, et laisser là les 7-8 microsecondes.

 

Le 360 quand on se colle, c'est comme carton rouge et penalty, c'est la double peine.

Et quand on frottouille légèrement le bout de la bôme sur l'objet enroulé susnommé ... bon ... sans compter les amis arbitres et observateurs qui annoncent un contact marque quand la bouée a bougé, alors que c'est très très discutable parce que le clapot la fait déjà bien danser... je vous jure Mr le juge, c'est pas moi, c'est observateur qui est miro (et peintre aussi, donc). Mais que vaut votre parole contre l'Umpire, qui dans le doute, vous fera tourner comme un derviche. Et n'attaquez pas l'umpire, parce que, quand on attaque l'umpire, l'umpire contre attaque.

 

Pour moi, que du bon :

- Pas de sanction litigieuse, 

- Plus de contrôle des engagements

- auto sanction en mode sangsue

- moins de stress en zone stressante

 

Pour terminer, il y a d'autres classes qui courent avec les touches de bouées, et personne ne leur a jamais dit qu'ils n'étaient plus des marins parce qu'ils modifiaient une règle qui ne convenait pas à leur pratique (enfin moi, je vais pas le dire à Antoine Albeau ...)

 

Tom

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

On va essayer ce WE avec 25 IOM (pour le moment) à Valenciennes.

Cependant, la prétendue libération du juge n'est véritablement valable qu'en arbitrage direct...

A suivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stef_FRA93

Une question de nul en paperasse, ne faut il pas un aval de la FFV à partir d' un certain niveau de régates? Ou pour toutes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierFRA100

Tom, tu m'en amèneras à Nantes elle a l'air d'être bonne...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stef_FRA93

Mazar ou Purple Haze? Ou les deux?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fredieppe3891

Tom, c'est notre Obélix, n'y voyez pas une attaque physique mais il est tombé dedans et en plus il en reprend Jimmy Page à la grande époque buvait du petit lait à côté de ça.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

Une question de nul en paperasse, ne faut il pas un aval de la FFV à partir d' un certain niveau de régates? Ou pour toutes?

J'ai consulté la CCA à ce sujet.

J'attends leur réponse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

Mon plaisir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FRA-77

 

Pour moi, que du bon :

- Pas de sanction litigieuse, 

- Plus de contrôle des engagements

- auto sanction en mode sangsue

- moins de stress en zone stressante

 

Testé à Ars en Ré, je n'ai pas vu de changement hiérarchique, ni de comportements abusés ou abusifs (peut être Xavier qui touchait beaucoup pour le coup  ;) ).

Bref je reprends la conclusion de notre Tom national.

 

Cependant, la prétendue libération du juge n'est véritablement valable qu'en arbitrage direct...

 

Pour le coup je ne suis pas d'accord car quand nous avons la chance d'avoir un Jury présent, 75% de ses actions c'est le contact marque.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joseph

J'ai consulté la CCA à ce sujet.

J'attends leur réponse

 

la RCV 86.1 ne spécifie pas d'interdiction de modification des règles du chapitre 3 dont fait partie la RVC 31 . Cela devrait pouvoir se faire en le spécifiant sur les IC . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

Oui mais la prescription nationale est un peu différente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

 

Pour le coup je ne suis pas d'accord car quand nous avons la chance d'avoir un Jury présent, 75% de ses actions c'est le contact marque.....

Remarque intéressante.

Pour chaque régate VRC au CVV, nous imposons la présence d'un juge (cela réduit donc assez fréquemment les possibilités de navigation des juge/compétiteur comme moi).

Lorsque le juge décrit l'événement pour motiver le fautif à effectuer sa pénalité, 1 fois sur deux, l'objection suivante est avancée : vous ne faites pas de jugement direct...silence...(de la part de coureurs français et étrangers).

 

Hors jugement direct, le jury annonce les contacts (marques et/ou bateaus) et vérifie la bonne exécution du parcours. Les cas de course sont donc réglés sur l'eau par les concurrents (et oui, beaucoup l'oublient) ou dans le cadre d'une instruction.

 

Supprimer la règle 31 ne fera que réduire le nombre d'appels de la voix en la matière mais ne rendra pas les juges plus disponibles pour juger car ils n'en ont pas le pouvoir (hors anenxe Q).

 

On semble faire une fixation sur les contacts marque annoncés par les juges...Dans l'état actuel de la réglementation, cela garantit un minimum d'équité pour les autres concurrents.

 

Je vais probablement m'attirer les foudres de certains mais j'ai réellement le sentiment que s'ils n'étaient pas annoncés, ces contacts bouées ne seraient pas tous corrigés...On frole les manquements à la règle 2....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tom34

Tu as tout à fait raison Pierre, dans le cas ou le contact marque est non autorisé ET non annoncé.

Ici, on veut (voudrait, souhaiterait, étudie, propose...) ne plus pénaliser le contact marque ET de fait, ne plus avoir à l'annoncer, ni même y prêter attention.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

Merci Tom,

J'avais compris mais manifestement très mal exposé ; je te remercie de ta sollicitude. J'ai participé à mon faible niveau à la réflexion amont.

 

Mon message est qu'à mon humble avis, cela ne changera pas grand chose aux règlements des cas de course si fréquemment rencontrés sur l'eau, hors arbitrage direct.

 

Maintenant, je reconnais que le fait de ne plus entendre le contact marque annoncé plusieurs fois, avec en plus parfois des commentaires agaçants, sera une avancée majeure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tom34

C'est vrai que a réponse (qui était au départ pour toi) s'est déroutée vers une mise en lumière pour ceux qui passeraient par là et ne pigeraient pas tout à notre jargon... sry donc ;)

 

J'imagine un déroulé en partant d'un postulat : les contacts marques sont autorisés :

- Le luge qui gardait toujours un oeil sur la bouée, voir les deux pour être sûr qu'elle bouge, n'a plus à regarder la sphère tourner, ou pas.

- Ce même juge, ne regardant plus la bouée , n'a plus a être tiraillé entre les accrochages à 1 mètre de la bouée et le contact marque.

- Il peut à présent sanctionner les attentats, être au fait des engagements, puisqu'on le répète, son champ de vision n'est plus centré sur la marque

- On peut donc revenir assez facilement à l'arbitrage direct.

- étonnant, non ?

 

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

J'ai eu la chance de participer comme juge à plusieurs régates importantes avec jugement direct et je n'ai jamais reçu de consigne des différents présidents de me limiter à la bouée et d'annoncer si elle tourne. Quant à imaginer que deux juges pourraient en être chargés, je pense que cela frise l'hérésie.

 

Les juges prennent en charge des groupes de bateau, permettant de suivre le positionnement relatif (engagement, comment, distance). Le contact de la marque n'est qu'un incident dans l'observation des déplacements des bateaux. Leurs champs de vision ne devraient jamais être centrés sur la marque.

 

Réduire l'action des juges à l'observation d'une bouée m'attriste profondément. C'est réellement avoir peu de considération pour les gens qui vous permettent de régater.

 

Je débute dans l'arbitrage (j'ai commencé il y a juste cinq ans). Ce n'est pas beaucoup je l'admets mais j'ai pu acquérir une petite expérience, grâce à l'aide de juges nationaux et internationaux réputés qui ont bien voulu m'épauler. Je comprends maintenant pourquoi certains ont délaissé la VRC pour aller voir d'autres supports.

 

Je vais suivre avec intérêt la suite des discussions mais à distance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joseph

Je pense qu'on dérive un peu du sujet initial demandé par patrice mais :

 

- un juge ne surveille uniquement la bouée  , il regarde un tout en suivant les bateaux qui s'y approche et peut ainsi juger du bien fondé d'un engagement avant les 4 longueurs ( s'il suit un groupe de bateaux et non une meute )

- il ne regarde pas la sphère tourner , il le constate en suivant ses mêmes bateaux ( s'il a un doute il ne dit rien )

- Il n 'y a pas d'attentats mais des volontés de non respect des RCV 

- faire de l'arbitrage direct n'est pas  à la portés de tout les arbitres , est réservé aux umpires et n'est vraiment posssible que si les coureurs ne se concentrent pas eux mêmes sur les RCV . 

 

Pierre 

- pas vu pas pris et donc effectivement si pas annoncés pas corrigés ( rares sont ceux qui font leur tour ) 

- l 'annexe Q s 'adresse aux umpires et qui est juge et umpire en France et arbitre nos régates hormis Pierre en formation . 

 

le problème ne se pose pas sur la façon d’arbitrer et d'action des arbitres et j’aimerais aussi avoir des retours des expériences faites par les coureurs eux même.

 

message croisé Pierre  

Modifié par joseph

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rémi Brès

T'ain, c'est l'eau du Quiévrain qui vous rend suceptibles dans le coin ?

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

Cela doit être cela. Je ne bois que de l'eau. On m'avait bien dit que cela n'était pas sans effet. Complément en MP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierFRA100

Pierre, Tom n'a pas besoin d'être défendu, mais il n'a pas dit que 2 juges surveillent la bouée, il a dit qu'1 juge garde un oeil, voire les 2 sur la bouée.

 

Pour le reste, Joseph il y a de l'arbitrage direct sur les grandes régates en France (CF, Pierrelatte, National) et quelquefois sur de plus petites au moins par ici quand on a la chance d'avoir 1 ou plusieurs juges présents.

 

Je confirme ce que dit Pierre, quand on travaille en binôme en tant qu'observateur avec des juges et umpires sur des régates VRC, on suit des groupes de bateaux, pas des zones, donc pas des bouées en particulier, sauf peut être sur des portes où les juges peuvent se répartir les cotés de la porte.

Il y aura des observateurs au National, et il devrait y en avoir sur toutes les régates avec au moins 2 flottes, arbitrage direct ou pas. 

Ca apprend aux coureurs combien juger en direct est difficile, et ça évite de dire n'importe quoi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

Pierre, Tom n'a pas besoin d'être défendu, mais il n'a pas dit que 2 juges surveillent la bouée, il a dit qu'1 juge garde un oeil, voire les 2 sur la bouée.

 

Pour le reste, Joseph il y a de l'arbitrage direct sur les grandes régates en France (CF, Pierrelatte, National) et quelquefois sur de plus petites au moins par ici quand on a la chance d'avoir 1 ou plusieurs juges présents.

 

Je confirme ce que dit Pierre, quand on travaille en binôme en tant qu'observateur avec des juges et umpires sur des régates VRC, on suit des groupes de bateaux, pas des zones, donc pas des bouées en particulier, sauf peut être sur des portes où les juges peuvent se répartir les cotés de la porte.

Il y aura des observateurs au National, et il devrait y en avoir sur toutes les régates avec au moins 2 flottes, arbitrage direct ou pas. 

Ca apprend aux coureurs combien juger en direct est difficile, et ça évite de dire n'importe quoi...

 

J'étais en pétard...Ok pour les yeux ;-) Désolé Tom pour un faux procès sur ce point.

1 juge en arbitrage direct pour une flotte de 15...Il doit avoir des super pouvoirs ou des yeux de mouche pour suivre l'ensemble de la flotte. Pour moi, c'est trois mini.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierFRA100

 

1 juge en arbitrage direct pour une flotte de 15...Il doit avoir des super pouvoirs ou des yeux de mouche pour suivre l'ensemble de la flotte. Pour moi, c'est trois mini.

Je suis bien d'accord.

 

Mais même 1 seul peut juger ce qu'il voit, c'est déjà ça et c'est plus intéressant pour lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tom34

Haaa "mon" Pierre (je le rend après battez vous pas !!) ;) ;) ;)

 

C'est un ressenti de coureur très personnel qui a infusé mon texte, absolument rien contre les arbitres, et surtout PAS contre toi ;)

 

Je ne dois pas être le seul a avoir vécu cela :

 

- gros tas de bateaux dans tous les sens qui arrivent à la bouée

- des contacts, des infractions, le bordel, tellement que les arbitres ne voient pas tout....

- Me fais attraper le cul par un bâbord, légèrement, juste pour bien me faire abattre et risquer de manquer la bouée

- "contact marque Untel"

- heu, et mon contact ? pas vu ?

- Tom protest Machin

- incident non observé

 

C'est pas volontaire, c'est pas hyper grave, mais ça arrive.

Si le contact bouée n'est plus, je suis persuadé que les DEUX yeux des observateurs et umpires seront sur les abords arrivants, mes engagements etc. puisque la bouée, elle peut tourner, ou pas, on s'en fout.

 

C'est peut être mal expliqué...

 

(kiss pierre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Patrice fra38

Et des "non observé" nous en avons eu notre dose au CF...

Tout comme Tom & co, je préfère que les juges suivent les coureurs plutôt que contrôler les contacts marques. Le simple fait de savoir que ce n'est pas important, nous simplifie énormément la vie et évite de nombreuses situations litigieuses de contacts annoncés et pas vécus par le coureur. Et le juge, juge de véritables situations de régate.
Après … à vouloir passer trop près, on la rate, on y reste accroché, ou collé, il n'y a que quelques situations où c'est bénéfique.
Pierre, on lira ton avis après ta régate. Il faut le vivre des deux côtés. Perso, j'en suis à 4 épreuves dans ces conditions, j'ai vraiment apprécié comme coureur et comme observateur, surtout qu'en fait c'est beaucoup plus calme, et l'unique côté négatif que j'ai trouvé, c'est que l'on peut rester plus souvent accroché à la marque, voir la rater.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PierreBEL143

Patrice, les arbitres suivent les bateaux. Les contacts au marque n'ont aucun intérêt crois moi. C'est malheureusement la partie la plus visble et facilement identifiable des fautes commises.

 

Je ne cours presque plus (je le regrette) donc tu n'auras que l'avis d'un juge probablement, pour ce que cela vaudra.

La suite la semaine prochaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×