Aller au contenu

Nouveaux moules alu de PG


Patrice fra38

Recommended Posts

Et vous n'avez pas encore pas vu le moule de la future coque !

Moi non plus d'ailleurs…

"Quand un cachalot de 45 tonnes vient de tribord, il est prioritaire. À bien y réfléchir, quand il vient de bâbord aussi." :-)

Olivier de Kersauzon

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il aurait pu me laisser la primeur de les voir.

c'est quand même ressemblant.

post-21-0-44815500-1330700020_thumb.jpg

@+

Joël, DJ FREG CE2010 + CM2017 + CF2018 + CF2020, Shark Team n°29 coque n°1071, coureur n°3994.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...
Invité navigator56

bonsoir

j'aimerai savoir combien peux couter ce type de moule et surtout quel profils utiliser pour faire une dérive.

pour ma part je pense que la dérive doit faire en bas au max 4mm et en haut 5,5 ou 6 max

qu'en pensez vous ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ma poule

bonsoir

j'aimerai savoir combien peux couter ce type de moule

Le jour ou la personne qui paie le moule te dira le prix, tu comprendras mieux que les dérives commercialisées ne sont pas chères.

Le jour ou la personne qui facture le moule te dira le nombre d'heures qu'il a passé pour le réaliser tu comprendras qu'il n'a pas fait fortune.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Vous savez que les derives des 5 premiers bateaux au champ. du monde etaient pas faites avec moule?

Quel CM Antonio ?

Parce que celui de West Kirby si, moule D Creed pur les Brit Pop et MMX, et moule de Sails Etc pour le Pikanto

V8

Lic 1014026C FRA16 YCB

Mesureur et Comité de Course vrc - Membre ComTech vrc

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité antonioespada

Exacte:

Les derives (fin en anglais) de David Creed, sont pas faites avec du moule. C'est pour celá qu'il y a pas deux egales....

Quand on voit une derive (et aussi un bulb) de Creed, on pense qu'il est fait au moule... mais NON.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

Le jour ou la personne qui paie le moule te dira le prix, tu comprendras mieux que les dérives commercialisées ne sont pas chères.

Le jour ou la personne qui facture le moule te dira le nombre d'heures qu'il a passé pour le réaliser tu comprendras qu'il n'a pas fait fortune.

Nouveau et.... heureux venu sur le site je confirme que de tels moules ne sont pas donnés et que pour les amortir il faut en produire des safrans et des dérives. C'est vrai que sans pari pris les pieces de P Gonnet sont nickel et cela ne date pas d'hier puisque je me souviens du Dream que je lui avais commandé en 97 ou 98 que je suis en train de finir... c'était du beau matos ....déjà, d'un artisan français!!!! C'est de plus en plus rare, on comprend pourquoi!!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Hello

Les moules metalliques sont fiables dans le temps si on en prend soin mais horriblement cher .

Il existe d'autres solutions qui permettent d'avoir des moules bien plus economiques ....

Des moules usinées dans de la fibre donne d'excellent resultat et 30 fois moins cher . Vu des tests sur des moules pour aileron de planche à voile ... çà bombarde !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

usinés dans de la fibre ? ça doit donner un résultat étrange !

30 fois moins cher : pas sur, le prix n'est pas tant celui de la matière que celui de l'usinage machine CNC et de la CAO associée.

 

et pour le temps passé en CAO, il faut compter quelques heures à quelques dizaines d'€uro.

(là je sais  de quoi je parle, la CAO de moules PG, c'est moi)

Joël, DJ FREG CE2010 + CM2017 + CF2018 + CF2020, Shark Team n°29 coque n°1071, coureur n°3994.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je te dis que c'est top , c'est top . On peut sortir du "glacé" .

Pour ce qui est de la programmation et de l'usinage , il faut en effet connaitre du monde au bon endroit .

Beaucoup de solution reste à explorer . Il y a beaucoup à progresser en s'interessant à d'autres pratiques differentes de la voile modèle mais qui sont confrontées au même problematique finalement .

 

Bye

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Membre Association 2021

OK compris

Mais je ne suis pas sur

Dans l'industrie les moules sont en Alu fraise

Ça ne bouge pas dans le temps

Pas de surprise pour le client

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'.est surtout qu'un moule métallique, ça peut passer au four. Et donc on peut bosser avec des tissus pré-imprégnés...

Rémi Brès

créateur de focs pas beaux qui font dégueuler les grand voiles

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'.est surtout qu'un moule métallique, ça peut passer au four. Et donc on peut bosser avec des tissus pré-imprégnés...

 

Les derives PG sont en pré-imprégnés ? 

La mise au four est une chose mais la mise sous presse ? Pas facile d'utiliser du pré-impregné ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pas mal ces moules en cnc - ca promet de jolies pieces  :)

No race is finished till the finishing line is crossed

 

Gilbert - IRL41

Goth XP, RMG winch, FRD, Martin Roberts sails, Spektrum Tx/Rx

Dragon Force - le bateau du p'tit

A-Class Sweet 9 - le bateau du grand!

Cobra mini40 - retape et de retour sur l'eau

replica Jet Service II 1.7m - navigant.

 

IOM en Irlande

web www.iomireland.org

twitter @irishIOMclass

facebook IOM ireland group

 

A-Class en Irlande

Web www.aclassireland.org

twitter @irishAClass

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Pour les ailerons de planche à voile.

Les meilleurs sont usinés par des fraiseuses numériques directement dans de la fibre.

Seul la finition est réalisée à la main.

Les ailerons moulés ne sont pas très performant.

Sur les ailerons de planche, le twist du bas de l'aileron permet de relacher le surplus de puissance un peu comme le twist d'une grand voile dans le gros temps.

Les planches naviguent régulièrement dans du vent supérieur à 15 noeuds. Ceci explique cela.

Il serait possible de réaliser le même type de construction dans du G10  ou directement dans une plaque de carbonne de 5 mm pour les dérives de VRC.

Plusieurs sytèmes de commande numérique adaptés à la VRC ont été réalisés.

Exemple http://www.jivaro-models.org/hobby_cam_cnc/page_hobby_cam.htm

 

Combien pèse une plaque de carbonne de 5 mm d'épaisseur de 300 x 50 de long cela permettrait de connaître le poid d'une telle dérive.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Pour te donner une idée, j'ai fait ily a quelques temps une dérive de classe M en carbonne massif à partir de plaques d'UD Structil contrecollées et shapées + 1 sergé extérieur à 45 °, de 5.5 d'épaisseur, ça sortait à 350 gr si je me souviens bien. Au prorata de longueur 70/50 en gros ca ferait 250 moins un poil pour l'épaisseur, en gros 220 gr

C'était super raide

Si je peux me permettre, si tu fais un profil sympa avec une fuite en couteau, le bord de fuite sera trop fragile, surtout si la plaque est en UD, il faudra de toute façon lui faire un habillage avec un tissu à 45° pour palier ce problème et contrer le vrillage

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un industriel à coté de chez moi fabriquait des résines époxy pour blocs d' usinage CNC. Depuis ( c'était il y a une vingtaine d'années) il a été racheté par Hunstman et quitté la ville. Dommage, c'était aussi mon fournisseur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chez tubecarbonne il fabrique des plaques en sergé qui ne nécessiteront pas d'habillage.

 

Il parle dune masse volumique de 1,55g au cm3.

 

Par déduction pour une dérive de 300 x 50 x 4 (épaisseur moyenne) cela correspond à 60 cm3 x 1.55 gr soit un poid total de 93 grs

 

Dans une telle plaque il est possible de réaliser 8 dérives environ. La plaque vaut environ 300€ TTC + port soit un minimum de environ 40 € pour fabriquer la dérive

 

http://www.tubecarbone.com/product.php?id_product=217

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu parles bien de dérives IOM ? Si c'est le cas, tes cotes ne sont pas bonnes, il faut compter environ 450x90,

Le tout sergé n'est pas idéal car l'orientation des fibres n'est pas optimale (il faut une bonne dose d'UD verticales ou presque verticales) et 4 mm d'épaisseur c'est trop juste, en principe une bonne valeur moyenne d'épaisseur tourne à 6% de la corde

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK alors 450 x 90 pour une épaisseur en moyenne de 5.5 (6% de 90) on arrive à une surface de 222.75 cm3

pour une plaque de carbone de 1.55 gr par cm2 345 grs

 

Oui effectivement pour une bonne rigidité il faudrait du biaxal + 45 ° et - 45° plus une en UD

combien pèsent vos dérives IOM ?

 

Comparaison

 

une dérive en moyenne 405 cm2

trois couches de 200 grs de carbone au m2 soit 81grs x 3 =243 grs

4 mm d'Airex de 70kg au m3 pour 0.405 m2 x 0.055 = 0,022275 m3  soit environ 16 grs de mousse

Soit un poids en sandwich de 260 grs mini + surplus de résine environ 280grs

 

comparaison

Airex 70 kg / m3 soit 0.07grs par cm3 (16 grs) soit un poids en sandwich environ 280 grs

Balsa 140 kg / m3 soit 0.14 grs par cm3 (32 grs) soit un poids en sandwich environ 300 grs

contreplaquer peuplier 520 kg / m3 soit 0.52 grs par cm3 (116 grs) soit un poids en sandwich environ 400 grs

 

Combien pèsent vos dérives IOM ?

 

 

Le balsa a une densité moyenne de 140 kg/m³, mais peut varier de 80 kg/m³ à 300 kg/m³

La densité du contreplaqué est très variable mais souvent bien supérieure

exemple

peuplier 520 kg/m3

bouleau 720 kg/m3

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...
Invité Ricou

Pour les ailerons de planche à voile.

Les meilleurs sont usinés par des fraiseuses numériques directement dans de la fibre.

Seul la finition est réalisée à la main.

Les ailerons moulés ne sont pas très performant.

Sur les ailerons de planche, le twist du bas de l'aileron permet de relacher le surplus de puissance un peu comme le twist d'une grand voile dans le gros temps.

Les planches naviguent régulièrement dans du vent supérieur à 15 noeuds. Ceci explique cela.

Il serait possible de réaliser le même type de construction dans du G10  ou directement dans une plaque de carbonne de 5 mm pour les dérives de VRC.

 

Hello

 

Depuis dejà quelques années , une grande part des ailerons de planche à voile sont moulés .

Avantage essentiel : repartir les tissus dans le sens que l'on veut et maitriser sa deformation. Rien de neuf , comme en VRC .

Les ailerons en G10 sont encore utilisés pour leur caractère plus "smooth" que les versions moulé. Plus lourd , plus epais .

Personnellement , je fais un peu de planche et n'utilise que des moulés en grandes tailles mais passe maintenant en lame en G10 pour les petites tailles baston et surtout pour le speed.

Bref , oublies le G10 pour la VRC.

Pour la CNC dans de la plaque de carbone, j'ai testé le plat Structill shapé maison sur mon Korrigan . Ca marche .... mais c'est lourd et cà twiste. 

 

Eric

Modifié par Ricou
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je fabrique mes propres dérives dans des moules alu fraisés CNC et polis miroir. Mes dérives sortent à 73g avec une âme en Airex C70. Les âmes en AIrex sont également fraisées CNC. Je ne crois pas que le fraisage d'une dérive dans la masse soit une approche recommandée car il faut un mix de tissus UD (flexion) et des tissus bi-biais (twist) pour sortir une dérive compétitive. En tous cas, en ayant accès à une CNC, il me semble plus utile de fabriquer un moule alu (avec des passes faibles en finition si la machine n'est pas hyper rigide).

Guillaume

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...