Aller au contenu

Placébo IOM


Rawouete

Recommended Posts

Bonjour

J'ai finalisé le plan de formes du Placébo IOM (il n'y aura pas de plan complet avec les aménagements et le gréement)

Un proto devrait voir le jour aux antipodes

Si quelqu'un est intéressé, me contacter par MP, plan gratuit

placebo_iom.jpg

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette proposition.

pourrais tu nous donner plus d'information sur ce bateau ?

architecte?

qu'est ce qui à guidé les différents choix techniques ?

quelles sont les qualité espérées ?

sera il polyvalent ou spécialisé ?(portant , près )

sera il plus performant dans la brise ou la pétole ?

comment se comportera -il dans le clapot ...

merci

"C'est le temps que l'on passe pour les choses qui fait le prix des choses" Le Petit Prince, Antoine de St-Exupéry...

Denis ;Club: CVSQ (78012) ; FRA 45 ; freq: 2.4 ghz ;Korrigan:N°909; licence:1288430Q

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en suis l'architecte ... pour les options techniques (en parties communes au Placébo classe M) concernant :

le bouchain/frégatage:

- il sera immergé idéalement à 30° de gite, soit dans une position ou le bateau est censé être à sa vitesse limite au près, je pense que tout le monde s'accorde pour dire qu'elle s'applique au près (au portant, c'est beaucoup moins net qu'en voile grandeur). Si il y a une réserve de puissance, elle pourrait permettre d'étaler le frein créé par l'incidence du bouchain

- gagner en cap si la vitesse ne chute pas, si la VMG progresse, ça m'intéresse, même si ce n'est que minime

- à 30° ou plus de gite le plan antidérive, si important soit-il perd de son efficacité, le bouchain permettrai de prendre la relève

- l'arrière large devrait concourir à permettre une vitesse au près très légèrement supérieure par l'allongement de la flottaison dynamique

- il faudrait pouvoir quantifier également la perte d'efficacité globale due à la dérive sur un bateau "classique", le fait de réduire cette dérive pourrait permettre d'équilibrer la chose et la "nouvelle" trainée ne serait peut-être pas si pénalisante que ça

- en y ajoutant la diminution de fardage et l'espérance de mieux caler le bateau dans le clapot et éviter de vautrer comme on peut le voir sur des coques classiques non frégatées

Voilà ca me parait une option à tenter en tout cas, espérant gagner un chouïa en cap et en qualité du comportement du bateau au près dans la brise

Pour le pont avant, rien de nouveau, lié à un volume correct à l'avant, permet d'avoir un enfournement plus soft et de ne pas stopper le bateau, l'eau est évacuée en partie sur les côtés, le reste passe dans la baignoire du pont arrière et concourt à redresser l'assiette du "sous marin" en douceur, puis s'évacue tranquillement par le tableau ouvert

Pour le brion un peu de surface portante pour s'appuyer dessus au portant

Pour le creux de carène limité et l'arrière large, déplacer moins d'eau et avoir un comportement plus sain au portant, le bateau s'enfonce moins dans l'eau sur les survitesses.

Pour le programme, il est polyvalent sur le papier, les essais en cours sur le classe M de ce type de design sont encourageants, le bateau est sain et très agréable à barrer, ce type de carène passe bien dans le clapot en principe avec un tangage réduit (l'étrave perce vague alliée à l'arrière porteur) ce qui perturbe moins les filets d'air en tête de mat, le petit temps n'est pas oublié au près avec une bonne vitesse de pointe, un petit déficit au portant possible dans la pétole (sauf a adapter le pilotage en naviguant sur la fausse panne - vent apparent + un peu de gite)

A ta disposition pour toute question

Rawouete

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour ta réponse complète et précise.

Il ne reste plus qu'à espérer que ce soit l'ébauche du bateau français qui dominera de la tête et des épaule tous ces plans étrangers

qui dominent aujourd'hui en IOM, vivement les essais des prototypes !

As tu cogité sur la place de la dérive, qui semble être "la" recherche à la mode

par exemple , mon Korrigan, fabriqué dans le sud de la france , là ou il y a du mistral

a une dérive assez reculée, ce qui lui donne un comportement au portant dans la brise

très puissant , sans enfournement.

les nordistes et Normands qui avancent plus la dérive semblent y trouver un avantage dans la pétole!

A quand la dérive réglable , selon le vent !

Au fait , si je comprend bien,au près, lorsque le vent diminue, la vitesse diminue, la dérive augmente

n'aurait on pas intérêt à ajouter un morceau de dérive amovible, dans ce cas,

que dit la jauge , qu'en pensent les spécialistes ?

"C'est le temps que l'on passe pour les choses qui fait le prix des choses" Le Petit Prince, Antoine de St-Exupéry...

Denis ;Club: CVSQ (78012) ; FRA 45 ; freq: 2.4 ghz ;Korrigan:N°909; licence:1288430Q

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...

1 c'est interdit par les règles de classe

2 l'architecture navale est l'art du compromis

voir l'inverse :rolleyes:

pas grand chose à ajouter a cette réponse précise et concise :D

Compromis pour la position de la dérive, normalement le bateau devrait bien se comporter au portant dans la brise

Un master est déjà fait dans le sud ouest (pas aux antipodes : erratum), et à priori un autre constructeur devrait faire un proto

Si cela intéresse quelqu'un d'autre, les couples sont disponibles en pdf échelle 1 + une vue longitudinale

C'est gratuit, je demande seulement d'être informé de la construction, pas de modification ou diffusion sans mon accord

Rawouete

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...
  • 6 months later...
  • 2 months later...

Bonsoir

Des nouvelles :

La version V1 navigue existe en 2 exemplaires, pas beaucoup de retour, bateau typé brise, performant au près mais un peu handicapé dans la pétole au portant par sa largeur (mais le proto était en surpoids de 500 gr)

La version V4 plus étroite vient de toucher l'eau sur Granville, en cours de tests mais a priori rapide et vif d'après son skipper, un moule est en cours de finition sur Brest (avec une autre version de pont) et un projet de flotte "monotype" de copains pour une dizaine de bateaux.

Ici sous jeu N° 2 à Granville :

placebo006.jpg

Photo Bruno Derou - droits réservés

 

Pour ma part un nouveau projet en cours à Bouchains évolutifs :

http://fr.voile-rc.com/group/iom/forum/topics/construction-optimix-iom

 

Master en cours de finition

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...
Invité Pytheas

Hello Philippe, petite question, entre tes deux developpements pour IOM, le Placebo V4 et l'optimix, quelles sont les differences principales. Comportements differents? Programes differents? J'aime bien les deux designs et je pense me lancer dans une construction d'IOM d'ici quelques mois, et comme tes designs ont de la gueule, et en plus on l'air performant lequel des deux me conseillerais tu?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut hervé

C'est un peu tôt encore pour comparer puisque le Placebo V4 vient à peine de toucher l'eau à Granville et l'Optimix en est encore au master

J'ai bien ma petite idée sur la question vu que ce sont des évolutions de formes éprouvées sur deux classe M, une synthèse des deux et des retouches successives

J'espère un petit plus pour l'Optimix à la fois au près, en cap (ou dérive moindre surtout aux angles de gite marqués), passage dans le clapot et au portant en facilité à contrôler le bateau en survitesse. La surface mouillée est assez proche  seulement 1 gros % de plus, j'espère suffisamment pour ne pas pénaliser le bateau dans la pétole

En principe un bateau très vivant, nerveux et incisif s'il est bien construit (coque très légère avec gueuses, structure et quille très rigides) tout en restant facile,

Après tant qu'il n'ont pas été testés en régates par des bons skippers ... on peut dire ce qu'on veut :o))

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 6 months later...

Bonjour

Non j'ai très peu de photos en navigation et pas ensemble, contacter Brest qui met en route une flotille de 10 bateaux

Je fournis le minimum, a savoir les plans de forme avec les centrages  et appendices, gratuitement sous réserve d'engagement de non modification et en demandant un suivi de la construction pour avoir un vrai retour

Je suis malheureusement très peu dispo en ce moment (divorce + déménagement), à voir à l'automne si intéressé

Cdlt

Rawouete

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Philippe,

 

Tout d'abord, bon courage pour tes soucis perso.

 

Je suis de près tes recherches très intéressantes, bien que pas intéressé perso par manque de temps pour construire hélas!

 

Quelques commentaires :

 

- suis surpris de te voir à contre courant pour l'arrière large ; à mon sens l'allongement de flottaison ne peut être favorable que dans le vent faible, autrement la vitesse critique étant vite dépassée cela me semble désavantageux, car il n'y a alors pas assez de surface au dessus du bouchain arrière pour que le canot s'appuie bien et l'empêche de lofer quant le vent monte.

 

- l'emplanture du mât semble très reculée (au moins 50 cm de l'étrave, 52 ?), très bien pour les pointes de vitesse, mais délicat à gérer pour les virements de bord (pas droit à l'erreur). Cela me fait penser aux derniers Widgets.

 

- j'aime beaucoup toute la partie avant, je me demande même s'il ne serait pas judicieux d'épaissir encore l'étrave et le volume avant sous la flottaison (de l'étrave à la quille)

 

- enfin, concernant les appendices, si la coque a un certain plan anti dérive, une quille d'une surface très petite du genre de celle de Ian Vickers sur le V8 (plus petite que celle de D Creed), ainsi qu'un safran plus fin, sembleraient une bonne alternative.

 

Voilà, au plaisir!

Achille

 

PS : qui est l'heureux constructeur dans le SO ?

V8

Lic 1014026C FRA16 YCB

Mesureur et Comité de Course vrc - Membre ComTech vrc

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

très joli bateau c ' est ces plans la que tu mais a dispo

le bateau a un déplacement de 4.482 Kg c'est bien cela .

tu parle d'un moule ou de coque semi ponté .

ou cela en est ... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

Oui, Je ne fais plus partie des membres de Voile RC, mes données ont été supprimées par le webmaster

Les infos sont là : http://b10rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.e-monsite.com/pages/les-projets-biomrrr/iom-optimix.html

Merci, en effet je ne te voyais plus sur voile rc... en perte de vitesse il me semble.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du tout, 4kg tout mouillé, à la jauge avec un bon rapport de lest compensateur normalement

Je divorce et je déménage, j'espère tirer la première coque pendant les vacances en août. Il va y avoir trois moules, coque, pont avant et pont arrière

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

- suis surpris de te voir à contre courant pour l'arrière large ; à mon sens l'allongement de flottaison ne peut être favorable que dans le vent faible, autrement la vitesse critique étant vite dépassée cela me semble désavantageux, car il n'y a alors pas assez de surface au dessus du bouchain arrière pour que le canot s'appuie bien et l'empêche de lofer quant le vent monte.r

Disons que le sens du courant m'importe peu, j'essaie de dessiner en fonction de mes convictions et je ne copie jamais ce qui se fait. Tout d'abord, surtout sur les dernières versions, l'arrière est large mais pas le bateau. La vitesse critique n'est pas dépassée au près serré, l'allongement est appréciable dans toutes les conditions au près. Pour moi, il ne sert à rien, surtout sur un bateau large de l'arrière d'avoir un franc bord arrière important, cela crée du fardage et du poids supplémentaire, le bateau ne se cabre pas et ne part pas au lof, je pense que tu évoques le comportement des carènes très larges qui ont tendance à partir au lof facilement, ce n'est pas le cas pour ce bateau, il se cale sur le rail au près et n'en bouge pas quel que soit l'angle de gite.

 

 

- l'emplanture du mât semble très reculée (au moins 50 cm de l'étrave, 52 ?), très bien pour les pointes de vitesse, mais délicat à gérer pour les virements de bord (pas droit à l'erreur). Cela me fait penser aux derniers Widgets.

 

Du tout, c'est un effet d'optique de la 3D, la position du mat et les centrages plutôt classiques

 

 

- j'aime beaucoup toute la partie avant, je me demande même s'il ne serait pas judicieux d'épaissir encore l'étrave et le volume avant sous la flottaison (de l'étrave à la quille)

 

Merci, il y a pas mal de volume déjà, mais je l'ai augmenté sur l'Optimix

 

- enfin, concernant les appendices, si la coque a un certain plan anti dérive, une quille d'une surface très petite du genre de celle de Ian Vickers sur le V8 (plus petite que celle de D Creed), ainsi qu'un safran plus fin, sembleraient une bonne alternative.

 

Oui c'est une bonne suggestion, a tester, mais il faut quand même avoir assez d'accroche pour la pétole

Cordialement

Raw

Philippe GOURHAND

Site perso

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...